Le ministre de la Santé veut lever les restrictions sur le don du sang des gays
Rechercher

Le ministre de la Santé veut lever les restrictions sur le don du sang des gays

Nitzan Horowitz, fraîchement intronisé et qui est homosexuel, souhaite faciliter la procédure actuellement en vigueur

Tubes de sang. Illustration. (Crédit : Rebecca Zeffert/Flash90)
Tubes de sang. Illustration. (Crédit : Rebecca Zeffert/Flash90)

Le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, qui a prêté serment dimanche, aurait déclaré envisageait de modifier les directives relatives au don de sang en Israël.

Selon Ynet, Horowitz, chef du parti Meretz, qui est ouvertement gay, compte œuvrer à la suppression des restrictions imposées aux homosexuels qui donnent leur sang au Magen David Adom.

Les hommes gays et bisexuels se sont vus interdire le don du sang, par crainte d’une contamination du virus du SIDA. Cependant, ces dernières années, plusieurs pays ont fait évoluer leurs procédures en ce qui concerne les donneurs gays.

En 2018, le ministère de la Santé avait mis en œuvre une procédure de double-analyse pour une période d’essai de deux ans, ce qui signifie que les hommes homosexuels et bisexuels n’avaient plus à attendre entre les rapports et le don du sang.

La docteure Eilat Shinar, directrice de département d’hématologie de MDA, avait développé une procédure spéciale qui analyse le sang une première fois après le don, et une deuxième fois avant la transfusion, selon un communiqué de MDA. Le sang est conservé dans un congélateur dédié pendant quatre mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...