Le nouveau commandant de Gaza arrive, Tsahal dit avoir son doigt sur la gâchette
Rechercher

Le nouveau commandant de Gaza arrive, Tsahal dit avoir son doigt sur la gâchette

Le chef du Commandement Sud déclare : « Nous ne poursuivons pas la guerre ni ne la craignons » ; le chef de la Division sortant part pour les forces terrestres

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le nouveau chef de la Division de Gaza, le Brigadier général Yehuda Fuchs, à gauche, serre la main au chef du Commandement Sud, le général Eyal Zamir au cours de la cérémonie de sortie du Brigadier général Itay Virov, à droite, à la base de la Division, près de la frontière de Gaza, le 19 mai 2016 (Crédit unité du porte-parole de Tsahal)
Le nouveau chef de la Division de Gaza, le Brigadier général Yehuda Fuchs, à gauche, serre la main au chef du Commandement Sud, le général Eyal Zamir au cours de la cérémonie de sortie du Brigadier général Itay Virov, à droite, à la base de la Division, près de la frontière de Gaza, le 19 mai 2016 (Crédit unité du porte-parole de Tsahal)

Israël ne pousse pas à une autre guerre avec Gaza, mais l’armée est prête, a déclaré le chef du Commandement Sud de l’armée israélienne, le général Eyal Zamir lors d’une cérémonie pour le nouveau chef de la Division de Gaza, au siège de l’unité près de la frontière sud.

« Nous ne sommes pas à la recherche de la guerre, mais nous ne redoutons pas sa venue », a dit Zamir. « Les plans sont prêts, les canons des chars sont graissés ».

Au siège de l’unité près de la frontière sud, Zamir a fait ses adieux au commandant sortant le Brigadier général Itay Virov et a accueilli le Brigadier général Yehuda Fuchs pour son nouveau poste de chef de la Division de Gaza, qui est responsable des opérations à l’intérieur de Gaza, ainsi que de la sécurité de la frontière d’Israël avec l’enclave côtière.

« J’espère que le calme sera préservé et maintenu par la force aussi longtemps que possible, par les deux parties, afin d’améliorer le développement civil et économique, ainsi que pour le bien-être des populations des deux côtés de la frontière », a déclaré Zamir.

Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon (à gauche), le chef d'état-major de Tsahal, Gadi Eisenkot et le général Eyal Zamir, au siège du Commandement Sud, près de la frontière israélienne avec Gaza, le 5 mai 2016 (Crédit : Ariel Hermione / Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon (à gauche), le chef d’état-major de Tsahal, Gadi Eisenkot et le général Eyal Zamir, au siège du Commandement Sud, près de la frontière israélienne avec Gaza, le 5 mai 2016 (Crédit : Ariel Hermione / Ministère de la Défense)

Faisant ses adieux à Virov, qui a repris le poste peu après la guerre de Gaza de 2014, Zamir a dit à la foule : « Itay, un officier orienté sur l’attaque, fait preuve d’initiative, mais sait aussi faire preuve de retenue et de modération dans l’usage de la force ».

Virov va être transféré à la Commande des forces terrestres de Tsahal et sera promu au grade de major général.

Fuchs, qui a précédemment servi comme chef de l’infanterie et chef de la Brigade d’infanterie Nahal, a reconnu les difficultés qui viennent avec la direction de la volatile Division de Gaza, mais il a dit être prêt pour cette tâche.

« Je m’engage à défendre la frontière du pays et à permettre une vie agréable à tous ceux qui apprécient la vie », a dit Fuchs. « Je reçois une division qui est forte, formée, bien entraînée et qualifiée – une division préparée », a-t-il ajouté.

Un tunnel terroriste du Hamas découvert par l'armée israélienne sous la frontière entre Gaza et Israël, le 5 mai 2016. (Crédit : Unité de la FID porte-parole)
Un tunnel terroriste du Hamas découvert par l’armée israélienne sous la frontière entre Gaza et Israël, le 5 mai 2016. (Crédit : Unité de la FID porte-parole)

Bien que la situation soit véritablement tendue, les deux années écoulées depuis la guerre de 2014 ont été les plus calmes le long de la frontière de Gaza en plus d’une décennie.

Plus tôt ce mois-ci, les forces de défense israéliennes ont découvert un tunnel d’attaque creusé par le Hamas à l’intérieur du territoire israélien. C’était le deuxième tunnel trouvé depuis la fin de la guerre de Gaza, connue en Israël comme l’opération Bordure protectrice.

La découverte du second tunnel a déclenché des affrontements à petite échelle avec le Hamas, qui a tiré des mortiers sur les troupes israéliennes stationnées sur la frontière sud avec la bande de Gaza. Quelques véhicules d’ingénierie de Tsahal ont été endommagés dans les attaques, mais aucun soldat israélien n’a été blessé.

Cependant, une femme palestinienne a été tuée et plusieurs autres personnes ont été blessées dans une frappe de représailles par un char israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...