Rechercher

Le nouveau réseau routier de Jérusalem devrait désengorger les routes d’ici 2024

La construction d'un nouveau réseau routier est en passe d'être achevée ; "Nous faisons de Jérusalem la ville la plus avancée et la plus accessible d'Israël", a déclaré Moshe Lion

Illustration du système de tunnels et d'autoroutes en cours de construction dans le nord de Jérusalem en partenariat avec la Moriah Jerusalem Development Corporation, une société de développement appartenant à la municipalité. (Crédit: Moriah Jerusalem Development Corporation)
Illustration du système de tunnels et d'autoroutes en cours de construction dans le nord de Jérusalem en partenariat avec la Moriah Jerusalem Development Corporation, une société de développement appartenant à la municipalité. (Crédit: Moriah Jerusalem Development Corporation)

Un grand projet d’infrastructure de transport dans le nord de Jérusalem, qui comprend des tunnels souterrains et des autoroutes, est en passe d’être achevé l’année prochaine et promet de réduire les embouteillages vers et depuis les quartiers nord de la capitale d’ici 2024.

Le projet, à hauteur de 1,2 milliard de shekels, baptisé « tunnels de French Hill », comprend quatre tunnels s’étendant sur 3,5 kilomètres sous les carrefours de French Hill, Kevarim et Coca-Cola, qui comptent parmi les plus encombrés de la ville. Deux tunnels à deux voies d’est en ouest relieront Jérusalem à Maale Adumim, et deux tunnels à une voie iront de Ramot à Pisgat Zeev et Neve Yaakov, et inversement.

Le projet – une collaboration entre le ministère des Transports, la municipalité de Jérusalem et l’entrepreneur Moriah Jerusalem Development Company – a débuté en 2020 et devrait être achevé dans deux ans.

Selon un reportage de la Treizième chaîne cette semaine, les équipes de construction travaillant à 35 mètres sous terre ont beaucoup avancé ces derniers jours.

Une fois terminé, il offrira une connexion rapide à l’autoroute 9 puis à l’autoroute 1 vers Tel Aviv. Le maire de Maale Adumin, Benny Kasriel, a déclaré à la Treizième chaîne que le projet permettra aux automobilistes de se déplacer entre Jérusalem et Tel Aviv sans aucun feu de signalisation. La nouvelle infrastructure accélérera également les trajets entre Jérusalem et la mer Morte, et Jérusalem et Maale Adumim.

Dix ingénieurs et une centaine d’ouvriers ont participé au forage du tunnel au cours des deux dernières années. Malgré certaines objections de la part des écologistes, le projet est considéré comme essentiel pour l’avenir de Jérusalem par sa municipalité.

Mais les tunnels du nord-est font partie d’un projet plus vaste visant à transformer le trafic de Jérusalem et la façon dont les gens se déplacent dans la ville. Les tunnels seront reliés au tramway à la jonction de French Hill, et relieront les quartiers nord au reste de la ville.

Le tramway de Jérusalem à la station French Hill, en juillet 2019. (Crédit : Eli Ratner via iStock by Getty Images)

Rien n’indique actuellement que le projet sera retardé – mais il reste encore une quantité considérable de travail à faire, notamment pour assurer la réception des téléphones portables dans l’ensemble du réseau de tunnels.

Des centaines d’autres projets – évalués à 1,1 milliard de shekels – sont en cours dans la ville pour améliorer les liaisons de transport, selon les médias israéliens.

Un certain nombre d’entre eux concernent les entrées et sorties de la ville. Il s’agit notamment de l’élargissement de l’autoroute 1, de la création d’un nouvel échangeur plus grand sur le boulevard Ben Gurion, de la modernisation de l’échangeur Sakharov et de la création de 1 380 places de parking-relais supplémentaires qui viendront s’ajouter au réseau existant, afin que de plus en plus de personnes puissent se garer en périphérie de la ville et utiliser les transports en commun pour se déplacer.

Au sud de la ville, un autre projet de tunnel est prévu pour prolonger la route 60 existante, en ajoutant des voies de circulation et un nouveau pont. Les lignes rouge et verte du tramway continuent d’être étendues, et la ligne bleue a débuté. D’autres pistes cyclables et voies piétonnes devraient également voir le jour.

Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, a déclaré à la Treizième chaîne que Jérusalem se trouvait « à un moment historique ».

« Nous intégrons différents projets de transport dans un système urbain qui fera de Jérusalem la ville la plus avancée et la plus accessible d’Israël », a déclaré Lion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...