Le nouvel ambassadeur d’Israël en Egypte présente ses lettres de créances à Sissi
Rechercher

Le nouvel ambassadeur d’Israël en Egypte présente ses lettres de créances à Sissi

David Govrin, diplomate de carrière, dirigeait auparavant le département Jordanie et Afrique du Nord des Affaires étrangères

Le nouvel ambassadeur d'Israël en Egypte, David Govrin, devant sa maison de Mevaseret Zion, près de Jérusalem, le 5 juin 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le nouvel ambassadeur d'Israël en Egypte, David Govrin, devant sa maison de Mevaseret Zion, près de Jérusalem, le 5 juin 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le nouvel ambassadeur d’Israël en Egypte, David Govrin, a présenté mercredi ses lettres de créances au président Abdel-Fattah el-Sissi dans son palais du Caire, ce qui lui permet de contacter officiellement les responsables du gouvernement égyptien en tant que représentant diplomatique.

Govrin a été confirmé comme ambassadeur le 3 avril, et est arrivé en Egypte le 17 juillet. Cependant, selon le protocole diplomatique international, un ambassadeur est légalement empêché de joindre des responsables officiels avant de remettre ses lettres de créances au chef d’Etat du pays hôte.

Cette nomination arrive dans un climat de relations chaleureuses entre Jérusalem et Le Caire. Il y deux semaines, une délégation israélienne aurait été au Caire pour rencontrer des responsables égyptiens au sujet de la proposition de Sissi pour raviver le processus de paix israélo-palestinienne.

Israël avait fermé son ambassade du Caire en septembre 2011, quand elle avait été prise d’assaut par des milliers de manifestants. Elle avait rouverte en septembre dernier.

Le nouvel ambassadeur en Egypte est un diplomate de carrière, qui parle couramment arabe, et était récemment le directeur du département Jordanie et Afrique du nord au ministère des Affaires étrangères. Hiérosolomytain, son premier poste à l’étranger était au Caire, où il était premier secrétaire de l’ambassade d’Israël entre 1994 et 1997.

Il est docteur de l’université Hébraïque de Jérusalem. Sa thèse était intitulée : « Le nouveau discours libéral sur les réformes et la démocratisation dans les pays du Machrek, 1990 – 2005 ».

« Je suis très heureux de revenir dans le pays du Nil, comme le dit un proverbe égyptien : ‘quiconque a bu des eaux du Nil y retournera’ », a déclaré Govrin.

Govrin remplace Haim Koren, qui a demandé à se retirer après deux années à ce poste en raison de la situation sécuritaire difficile.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...