Le pape préoccupé par la « recrudescence barbare d’attaques antisémites »
Rechercher

Le pape préoccupé par la « recrudescence barbare d’attaques antisémites »

Le souverain pontife a salué le "riche patrimoine culturel partagé" par les Juifs et les chrétiens face à une délégation de l'American Jewish Committee

Le pape François Ier rencontre une délégation de l'American Jewish Committee le 8 mars 2019. (Crédit : Vatican Media)
Le pape François Ier rencontre une délégation de l'American Jewish Committee le 8 mars 2019. (Crédit : Vatican Media)

Le pape François s’est dit préoccupé vendredi par « la recrudescence barbare dans différents pays d’attaques antisémites », rappelant que, pour un chrétien, il s’agissait d' »un rejet de ses propres origines » juives.

« La diffusion dans de nombreux endroits d’un climat de méchanceté et de rage, dans lequel prennent racine des excès pervers de haine est pour moi une source de grande préoccupation », a souligné vendredi le souverain pontife qui recevait en audience au Vatican une délégation de l’une des plus grandes organisations juives américaines, The American Jewish Committee (AJC).

« Je pense particulièrement à la recrudescence barbare dans différents pays d’attaques antisémites », a-t-il ajouté, appelant à la « vigilance » face à un tel phénomène.

« Pour un chrétien toute forme d’antisémitisme constitue un rejet de ses propres origines, une contradiction totale », a-t-il également rappelé, faisant allusion aux origines juives de Jésus, longtemps occultées dans l’enseignement de l’Eglise catholique.

François a rendu hommage à cet égard à un document du Concile Vatican II, « Nostra Aetate », qui en 1965 avait prôné le respect des autres religions dont le judaïsme, en rupture avec des siècles d’antijudaïsme catholique.

« Dans la lutte contre la haine et l’antisémitisme, le dialogue interreligieux est un outil important » a jugé le pape François. « En outre les juifs et les chrétiens partagent un riche patrimoine spirituel, qui permet de faire tant de bonnes choses ensemble », a-t-il plaidé, en mettant en exergue « l’importance de la formation des générations futures ».

The American Jewish Committee avait salué lundi depuis New York l‘ouverture en 2020 des archives du pape Pie XII (1939-1958) annoncée par le Vatican, un geste « immensément important pour les relations juifs-catholiques » que l’organisation réclamait depuis plus de trente ans.

Pie XII a souvent été accusé de ne pas avoir dénoncé suffisamment le massacre des juifs, tandis que d’autres historiens assurent qu’il a sauvé des dizaines de milliers de juifs italiens en demandant aux couvents de leur ouvrir leurs portes.

La chambre basse américaine a approuvé jeudi à une très large majorité une résolution condamnant les discours de « haine », après des débats houleux au sein du parti démocrate sur l’antisémitisme, provoqués par les propos d’une élue musulmane concernant le soutien des Etats-Unis à Israël.

L’Alsace, dans le nord-est de la France, a notamment été le terrain récemment de plusieurs actes antisémites, avec des croix gammées dessinées sur des tombes juives ou une ancienne synagogue. En février, le philosophe français Alain Finkielkraut s’était fait injurier à Paris par des manifestants du mouvement des « gilets jaunes »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...