Le parti Travailliste israélien songe à rompre avec le Labour
Rechercher

Le parti Travailliste israélien songe à rompre avec le Labour

Plusieurs élus de premier plan ont été suspendus par le parti britannique pour des remarques antisémites

Le leader de l'Union sioniste Isaac Herzog,  le 14 juillet 2015 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)
Le leader de l'Union sioniste Isaac Herzog, le 14 juillet 2015 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

Le président du parti travailliste israélien et chef de l’opposition Isaac Herzog a déclaré qu’il envisageait de rompre les relations avec le parti travailliste britannique suite à une série de commentaires antisémites et anti-israéliens de ses membres ces derniers jours.

« Il y a des déclarations honteuses qui valent la peine de s’interroger, a-t-il déclaré. J’envisage de suspendre les relations et il semble qu’il n’y ait pas d’autre option. »

Le parti Travailliste britannique est un parti frère du Parti travailliste israélien.

Trois élus municipaux ont été suspendus lundi par le Labour pour des commentaires passés.

La semaine dernière, l’ancien maire de Londres Ken Livingstone a déclaré qu’Hitler était sioniste pour défendre la députée Naz Shah, qui avait promu un plan pour transférer Israël du Moyen Orient aux Etats-Unis.

Herzog a cependant ajouté que « malgré cela, il est clair que la majorité du parti sont des amis d’Israël et que ces commentaires ne représentent qu’une petite minorité en son sein. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...