Le policier ayant tué un Ethiopien muni d’un couteau en congés forcés
Rechercher

Le policier ayant tué un Ethiopien muni d’un couteau en congés forcés

Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, est venu en personne adresser ses condoléances à la famille de Yehuda Biadga, tué il y a une semaine par un policier

Yehuda Biadga (Crédit: capture d'écran  Twitter)
Yehuda Biadga (Crédit: capture d'écran Twitter)

Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a rendu visite vendredi à la famille de l’Israélien d’origine éthiopienne tué par un policier. Il leur a assuré qu’il suivait l’enquête de très près et que le policier avait été suspendu temporairement de ses fonctions.

Yehuda Biadga, 24 ans, a été tué vendredi dans sa ville natale de Bat Yam après s’être rué vers un policier, un couteau à la main, selon la police. Les forces de l’ordre ont démenti que la décision de l’agent d’ouvrir le feu ait été liée aux origines de Biagda, expliquant que ce dernier jugeait sincèrement que sa vie était en danger.

Le ministre a rendu une visite privée à la famille, accompagné du maire de Bat Yam, Tzvika Brot. Il a adressé ses condoléances au proches du défunt, d’après un communiqué.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, assiste à une commission des affaires internes à la Knesset le 2 juillet 2018. (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Il leur a assuré qu’il ferait tout pour tirer les leçons de cet incident et que la famille bénéficierait de toute l’aide nécessaire. Il leur a également promis de revenir les voir dans les prochains jours.

L’officier de police en cause, dont le nom n’a pas été cité dans la presse, avait initialement repris du service dimanche matin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...