Le rabbin assassiné a sauvé une femme en mourant ; sa famille l’a honoré
Rechercher

Le rabbin assassiné a sauvé une femme en mourant ; sa famille l’a honoré

Lors de l'attentat du 17 mars en Cisjordanie, le rabbin Achiad Ettinger a réussi à tirer quatre fois sur le terroriste même après avoir été mortellement blessé

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, rencontre la famille du rabbin Achiad Ettinger, mort dans une attaque, dans l'implantation d'Eli, en Cisjordanie, le 19 mars 2019 (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, rencontre la famille du rabbin Achiad Ettinger, mort dans une attaque, dans l'implantation d'Eli, en Cisjordanie, le 19 mars 2019 (Crédit : Haim Zach/GPO)

Le rabbin Achiad Ettinger est mort en héros — la famille d’une femme qu’il a permis de sauver l’a honoré en perpétuant son nom.

Le petit-fils tout juste né de la femme a été nommé après Achiad Ettinger, lequel est mort de ses blessures causées par une fusillade en Cisjordanie perpétrée par un Palestinien de 19 ans. Le rabbin, père de 12 enfants, avait néanmoins réussi à tirer quatre fois sur l’assaillant, des tirs qui ont détourné de la femme l’attention du terroriste, a rapporté The Yeshiva World News.

Une vidéo publiée sur YouTube montre la brit milah du bébé organisée mardi dans l’implantation cisjordanienne d’Itamar. Un des fils d’Achiad Ettinger a officié en tant que Sandaq, la personne chargée de tenir le bébé de huit jours, et a eu l’honneur de réciter la bénédiction pour prénommer le garçon. On peut le voir contenir ses larmes alors qu’il attribue le prénom Achiad au bébé.

Un soldait israélien — le Lt. Gal Keidan, 19 ans, originaire de Beer Sheva — a été également été assassiné lors de cette même attaque.

Le terroriste a été tué après trois jours de cavale lors d’un échange de tirs avec des soldats israélien qui cernaient la maison dans laquelle il s’était barricadé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...