Rechercher

Le rabbin de Poway, salué comme un héros après la fusillade, condamné pour fraude

Malgré un accord de plaidoyer, Yisroel Goldstein, blessé lors de l'attaque meurtrière de 2019, écope de 14 mois de prison pour des escroqueries de plusieurs millions de dollars

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Le maire de Poway, Steve Vaus (à gauche), accompagne le rabbin Yisroel Goldstein lors d'une conférence de presse à la synagogue Chabad de Poway, le dimanche 28 avril 2019, à Poway, Californie. (Crédit : AP Photo/Denis Poroy)
Le maire de Poway, Steve Vaus (à gauche), accompagne le rabbin Yisroel Goldstein lors d'une conférence de presse à la synagogue Chabad de Poway, le dimanche 28 avril 2019, à Poway, Californie. (Crédit : AP Photo/Denis Poroy)

Le dirigeant d’une synagogue californienne, salué comme un héros après une attaque antisémite meurtrière dans sa congrégation en 2019, a été condamné à de la prison mardi pour fraude financière.

Le rabbin Yisroel Goldstein, chef de la synagogue Habad de Poway, dans le sud de la Californie, a été condamné à 14 mois de prison pour un ensemble de délits financiers, a indiqué le bureau du procureur américain du district sud de Californie.

La sentence a été une surprise. Les procureurs avaient recommandé que Goldstein soit condamné à une peine de probation dans le cadre d’un accord de plaidoyer, en soulignant sa coopération avec les enquêteurs et sa réaction à la fusillade qui avait tué une fidèle, Lori Gilbert-Kaye.

« Son rôle après l’attaque terroriste de 2019 a été exemplaire », a déclaré le procureur américain Robert Brewer lorsque Goldstein a plaidé coupable aux accusations de fraude fiscale et de fraude électronique. « Il est devenu un défenseur important de la paix et de l’élimination de la violence fondée sur la haine religieuse. »

Le président américain Donald Trump regarde le rabbin Yisroel Goldstein, survivant de la fusillade de la synagogue de Poway, en Californie, s’exprimer lors d’un événement de la Journée nationale de prière dans le Jardin de la Roseraie de la Maison Blanche, le 2 mai 2019. (Crédit : AP/Evan Vucci)

Le tireur, John T. Earnest, a tué Gilbert-Kaye lors de l’attaque du dernier jour de Pessah et a fait sauter l’index droit de Goldstein et l’a blessé à l’autre main. Trois autres fidèles ont été blessés, dont une fillette de 8 ans.

Goldstein, 60 ans, est devenu un fervent défenseur de la tolérance et de la résilience après l’attaque. L’ancien président américain Donald Trump a accueilli M. Goldstein à la Maison Blanche peu après la fusillade, le qualifiant « d’homme chaleureux et incroyable ».

L’ancien vice-président américain Mike Pence a rendu visite au rabbin Goldstein à la synagogue de Poway, et ce dernier s’est adressé à l’Assemblée générale des Nations unies pour dénoncer l’antisémitisme et d’autres formes de racisme après l’attentat.

En annonçant la peine de prison mardi, la juge de district américaine Cynthia Bashant a déclaré : « Vous avez entraîné dans votre chute tant de fidèles. »

Une photo de Lori Gilbert-Kaye au centre Chabad de Poway, Californie, le 3 mai 2019. (Crédit : Gabrielle Birkner/JTA)

« Beaucoup de ces personnes pensaient qu’elles commettaient ces délits au profit de Habad ou de la synagogue en général, alors qu’en fait, c’était à votre profit. Je ne peux tout simplement pas ignorer cela », a déclaré Bashant.

« Je pense que le temps passé en détention est important.  Il est important d’envoyer un message à la communauté, et il est important de vous envoyer un message », a-t-elle ajouté.

Goldstein doit également payer environ 2,8  millions de dollars de dédommagement. Sa peine débutera le 23 février.

Selon le tribunal, Goldstein a fraudé le Trésor américain, plusieurs des plus grosses entreprises de San Diego et de nombreux organismes publics et privés.

Le rabbin Yisroel Goldstein lors d’une conférence de presse dans la synagogue ‘Habad de Poway, en Californie, suite à une fusillade qui a eu lieu la veille dans le lieu de culte lors du dernier jour de Pessah, le 28 avril 2019. (Crédit : SANDY HUFFAKER / AFP)

« Je me tiens ici aujourd’hui, tête baissée, dans la honte, le remords et la déception des crimes que j’ai commis envers Dieu et l’humanité », a déclaré Goldstein à la cour mardi, selon NBC San Diego.

Goldstein a plaidé coupable aux accusations de fraude de plusieurs millions de dollars en 2020. Sa condamnation a été reportée en raison de la pandémie. Il encourrait une peine maximale de cinq ans de prison.

Goldstein a admis des années de malversations financières qui ont commencé bien avant la fusillade.

Dans son accord de plaidoyer, il a déclaré que ses délits avaient commencé en 2010, mais les procureurs ont affirmé qu’ils remontaient aux années 1980. Le Trésor américain et le FBI ont effectué des perquisitions au domicile de Goldstein six mois avant la fusillade.

Le Département du Trésor américain (Crédit : Florian Hirzinger/CC BY-SA/WIkimedia commons)

Dans le cadre du plus grave de ces stratagèmes, M. Goldstein a collecté environ 6,2 millions de dollars de dons frauduleux pour la communauté et des organismes de bienfaisance affiliés, puis il en a secrètement restitué
90 % aux donateurs avec de faux reçus. Les donateurs ont ensuite utilisé les faux reçus pour demander d’énormes déductions fiscales. Goldstein a gardé les 10 % restants pour lui-même, pour un profit d’environ 620 000 dollars.

Par ailleurs, il a soumis de fausses factures à l’Agence fédérale de gestion des urgences et au Bureau des services d’urgence du gouverneur de Californie pour réclamer environ 185 000. Les factures faisaient état de subventions gouvernementales pour réparer la synagogue des dommages causés par un incendie de forêt, ce qui n’a pas eu lieu.

Il a également escroqué au moins environ 144 000 dollars à trois entreprises du classement Fortune 500 en les incitant à faire de faux dons caritatifs, puis en empochant les contributions.

Enfin, il a aidé son frère à dissimuler environ 700 000 dollars de revenus au Trésor public à l’aide de comptes bancaires appartenant au centre Habad pour une partie des gains de son frère.

Illustration : des dollars (Crédit : (Crédit : choness, iStock by Getty Images)

Au moins 20 autres personnes étaient impliquées dans la fraude. Le co-conspirateur Alexander Avergoon a été condamné à 64 mois de prison lundi pour les crimes commis avec Goldstein et d’autres délits.

Les procureurs ont déclaré que la synagogue a également été pénalisée par la fraude en perdant des dons.

La synagogue a reçu des fonds fédéraux pour renforcer sa sécurité peu avant la fusillade, mais n’a pas eu le temps de les utiliser.

Goldstein a fondé la synagogue Habad of Poway, près de San Diego, en 1986.

Une adjointe au shérif de San Diego devant la synagogue ‘Habad de Poway, en Californie, au lendemain d’une fusillade dans le lieu de culte, le 28 avril 2019. (Crédit : AP Photo/Denis Poroy)

Après la révélation des allégations, l’organisation Habad-Loubavitch a condamné ses crimes comme « terriblement choquants et troublants », a démis Goldstein de ses fonctions à la synagogue et l’a licencié en tant que représentant de l’organisation.

Le groupe Habad de Poway a déclaré, après avoir pris connaissance des allégations, que « le rabbin Goldstein avait violé la loi, contredit ce que notre synagogue représente et transgressé les règles morales et éthiques mêmes de la Torah qu’il enseignait. »

Le fils de Goldstein a pris la tête de la congrégation après que son père s’est retiré.

Earnest, le suprémaciste blanc qui a perpétré la fusillade, a été condamné à la prison fédérale à vie le mois dernier. Trois mois plus tôt, il avait été condamné à la prison à vie par un tribunal d’État. Immédiatement après la fusillade, Earnest avait appelé le 911 pour signaler l’attaque et déclaré : « Je défends notre nation contre le peuple juif, qui essaie de détruire tous les Blancs. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...