Le représentant des ‘termites’ a visité la Cisjordanie avec un groupe pro-palestinien
Rechercher

Le représentant des ‘termites’ a visité la Cisjordanie avec un groupe pro-palestinien

Le démocrate de Géorgie Hank Johnson s’est excusé le mois dernier pour avoir comparé l’activité d’implantation d’Israël aux insectes destructeurs

Le représentant démocrate Hank Johnson au Georgia Piedmont Technical College de Clarkston, en Géorgie, en février 2016. (Crédit : autorisation)
Le représentant démocrate Hank Johnson au Georgia Piedmont Technical College de Clarkston, en Géorgie, en février 2016. (Crédit : autorisation)

WASHINGTON – Le représentant américain Hank Johnson, démocrate de Géorgie qui s’est excusé le mois dernier après avoir comparé les activités d’implantation israéliennes à des « termites », a visité la Cisjordanie cette année avec un groupe pro-palestinien.

L’Atlanta Journal Constitution a annoncé mercredi que Johnson avait pris part en mai à une visite en Cisjordanie et à Jérusalem organisée par Miftah, qui soutient « un Etat palestinien indépendant, démocratique et souverain ».

Le voyage, auquel ont participé l’épouse de Johnson, la commissaire de DeKalb County Mereda Davis Johnson, et plusieurs autres démocrates du Congrès, a également été garanti par l’Institut mondial américain, qui promeut des voyages à l’étranger pour les législateurs américains.

De tels voyages sont fréquents ; et cet article s’inscrit dans le cadre d’une enquête du journal d’Atlanta sur les voyages de la délégation au Congrès de l’état. Trois républicains de la Chambre des représentants de l’état, Buddy Carter, Barry Loudermilk et Rick Allen, se sont rendus en Israël et Cisjordanie il y a un an pour un voyage biannuel organisé par la Fondation pour l’éducation à Israël américaine, affilié à l’AIPAC.

Des immeubles en construction dans l'implantation juive de Kiryat Arba, près de Hébron, le 6 juillet 2016. (Crédit : AFP/Hazem Bader)
Des immeubles en construction dans l’implantation juive de Kiryat Arba, près de Hébron, le 6 juillet 2016. (Crédit : AFP/Hazem Bader)

Johnson, pendant qu’il s’adressait à des organisations pro-palestiniennes en marge de la Convention nationale démocrate le mois dernier, avait déclaré que les implantations étaient « presque comme des termites [qui] peuvent entrer dans une résidence et la manger avant que vous ne sachiez que vous avez été mangés, et cela s’écroule. »

Après avoir précisé qu’il voulait simplement dire que l’activité d’implantation compromettait lentement une solution à deux états, Johnson s’est excusé, et a ces derniers jours contacté les dirigeants juifs d’Atlanta.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...