Le tueur d’Ariel interpellé par l’armée la veille de l’attentat
Rechercher

Le tueur d’Ariel interpellé par l’armée la veille de l’attentat

Le terroriste arabe israélien avait été arrêté et interrogé aux abords de l'implantation après avoir insulté des soldats, puis autorisé à repartir

Abed al-Karim Assi sur un post Facebook, le 30 décembre 2017 (Capture d'écran : Facebook)
Abed al-Karim Assi sur un post Facebook, le 30 décembre 2017 (Capture d'écran : Facebook)

Le terroriste soupçonné d’avoir tué un rabbin lundi avait été brièvement arrêté par les soldats lors d’un face à face avec l’armée la veille de l’attentat sur les lieux du drame avant d’être relâché, a fait savoir le site Ynet mardi soir.

Selon le reportage, l’Arabe israélien de 19 ans, Abed al-Karim Assi, est arrivé au carrefour aux abords de l’implantation d’Ariel dimanche – la veille du jour où il aurait mortellement poignardé le rabbin Itamar Ben-Gal, 29 ans, au même endroit – et aurait proféré des insultes à l’encontre des militaires.

Ces derniers l’auraient arrêté pour vérifier ses papiers puis lui auraient permis de repartir.

Un témoin non-identifié a dit à Ynet : « Après l’attentat terroriste, lorsque j’ai vu la photo du terroriste, j’ai reconnu l’homme de l’incident survenu vingt-quatre heures auparavant ».

Itamar Ben-Gal, qui a été assassiné par un terroriste palestinien le 5 février 2018, photographié ici avec son épouse Miriam. (Autorisation)

L’armée a fait savoir qu’une enquête préliminaire avait révélé que les soldats avaient agi de manière appropriée et conformément au comportement du suspect.

Les forces de sécurité israéliennes recherchaient encore Assi mardi soir. Dans la soirée, des affrontements ont éclaté à Naplouse alors que les troupes arpentaient la ville.

Le ministère de la Santé palestinien a indiqué qu’une personne a été tuée et que 47 autres ont été blessées dans des échauffourées avec les militaires.

« Une émeute violente a été initiée alors qu’environ 500 Palestiniens ont jeté des pierres, des cocktails Molotov et des engins explosifs et tiré à balles réelles sur les soldats de l’armée israélienne », a dit l’armée.

« Les militaires ont répondu en utilisant des instruments de dispersion d’émeute et ont lancé des tirs d’avertissement dans l’air », a-t-elle ajouté.

Une séquence filmée lors de l’attentat survenu lundi montre le suspect, Abed al-Karim Assi, 19 ans, traversant une route en direction de Ben-Gal, immobilisé à un arrêt de bus, et le poignardant. Ben-Gal s’enfuit alors de l’autre côté de la route, son agresseur à ses trousses.

Les personnels médicaux ont tenté de réanimer Ben-Gal, qui a reçu trois coups de couteaux à la poitrine. Il a été transféré à l’hôpital Beilinson de Petah Tikvah, mais a succombé à ses blessures. Il a été inhumé dans un cimetière de l’implantation de Har Bracha, où il vivait avec sa famille. Il laisse derrière lui son épouse et quatre enfants.

Les forces israéliennes sont toujours à la recherche de l’attaquant.

Judah Ari Gross et Khaled Abu Toameh ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...