Un Israélien tué à Ariel dans une attaque terroriste présumée
Rechercher

Un Israélien tué à Ariel dans une attaque terroriste présumée

La victime a été identifiée comme étant le rabbin Itamar Ben Gal, père de quatre enfants et vivant dans l'implantation d'Har Bracha ; une chasse à l'homme est en cours

Les ambulanciers de Magen David Adom prennent en charge un homme grièvement blessé par une attaque au couteau, à Ariel, en Cisjordanie, le 5 février 2018. (Crédit : porte-parole de MDA)
Les ambulanciers de Magen David Adom prennent en charge un homme grièvement blessé par une attaque au couteau, à Ariel, en Cisjordanie, le 5 février 2018. (Crédit : porte-parole de MDA)

Un Israélien a été mortellement poignardé par un Palestinien lundi près de l’implantation d’Ariel, en Cisjordanie, La police israélienne a qualifié l’acte de « terroriste ».

Des images de vidéosurveillance publiées sur Internet montrent l’assaillant s’approcher de sa victime, qui se tient à un arrêt de bus près de l’implantation d’Ariel.

Il le poignarde dans le haut du corps puis le poursuit de l’autre côté de la route, sortant alors de l’écran.

Un soldat israélien présent sur les lieux a pris l’assaillant en chasse à bord de sa voiture et l’a heurté avec son véhicule, mais le Palestinien est parvenu à prendre la fuite, a dit l’armée.


Les forces israéliennes ont bouclé les alentours, ont rapporté des témoins.

La scène de l’attaque au couteau d’Ariel, en Cisjordanie, le 5 février 2018. (Crédit : Flash90)

L’hôpital Beilinson de Petah Tikva, où il a été transféré dans les minutes qui ont suivi l’attaque, a fait savoir qu’il a succombé à ses blessures, après que les services d’urgences de Magen David Adom ont tenté de le réanimer.

La victime a été identifiée comme étant le rabbin Itamar Ben Gal, père de quatre enfants et vivant dans l’implantation d’Har Bracha, tout près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Les résidents de l’implantations ont déploré la perte d’un « ami cher » et d’un « éducateur dévoué ».

Les forces de sécurité israéliennes ont lancé une chasse à l’homme pour retrouver l’attaquant.

Selon les médias israéliens, l’homme, non identifié, serait un résident ou un citoyen israélien, fils d’un Palestinien originaire de Naplouse et d’une Israélienne originaire de Haïfa, et résiderait dans la région de Tel Aviv.

Les ambulanciers prennent en charge un homme grièvement blessé par une attaque au couteau, à Ariel, en Cisjordanie, le 5 février 2018. (Crédit : Conseil régional de Samarie)

Le Centre Palestinien D’Information a indiqué des des soldats de l’armée israélienne sont entré « en grand nombre » dans le village de Salfit, à la recherche de l’assaillant.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a juré de traduire en justice le terroriste palestinien.

« Je viens de m’entretenir avec le chef de Magen David Adom, qui m’a dit que l’homme blessé dans l’attentat terroriste est décédé. Nous présentons nos condoléances à la famille. Les forces de l’armée israélienne et du Shin Bet sont en train de rechercher l’auteur de l’attaque », a dit Netanyahu au début d’une réunion du Likud.

« Nous le traînerons en justice comme nous le faisons toujours », a-t-il ajouté. « Je place ma confiance dans les forces de sécurité qui accomplissent les tâches les plus difficiles contre ces attentats honteux ».’

Le président Reuven Rivlin a présenté ses condoléances à la famille Ben Gal.

« C’est avec chagrin que j’ai appris la triste nouvelle de l’attaque au couteau qui a eu lieu aujourd’hui à Ariel. « Nous souhaitons réconfort et courage à la famille de la victime. »

« Je suis fier du soldat israélien qui a poursuivi le terroriste et l’a heurté avec sa voiture, et je suis sûr que nos forces de sécurité vont le retrouver, avec ses complices, pour qu’ils comparaissent en justice », a-t-il ajouté.

Le maire d’Ariel, Eli Shaviro, a affirmé qu’Israël devrait imposer sa souveraineté en Cisjordanie à la suite de l’attentat terroriste.

« La réponse au terrorisme palestinien est l’application immédiate de la souveraineté israélienne sur les implantations juives en Cisjordanie », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« J’exhorte le Premier ministre et les membres de la Knesset à empêcher la prochaine attaque », a ajouté Shaviro. « Appliquez la souveraineté !

Un groupe de résidents d’implantations ont fustigé le général de division Roni Numa, chef du Commandement du centre, à son arrivée sur les lieux de l’attentat.

Une poignée d’individus a accusé le général du manque de sécurité, évoquant trois récentes attaques meurtrières contre des Israéliens en Cisjordanie.

« Trois attaques, trois meurtres, et vous n’avez rien fait ! Rentrez chez vous », a clamé un homme à l’attention de Numa.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...