Rechercher

Le vote de Kiev à l’ONU contre Israël est « une grave erreur », selon un proche de Zelensky

"Nous nous retrouvons dans le même camp que la Russie et l’Iran qui nous attaquent. Cela nous éloigne d’Israël, que nous voulons comme allié", déplore Alexeï Aristovitch

Le bras droit du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Alexey Arestovych, lors d’une entrevue diffusée le 16 août 2019. (Fichier, capture d’écran YouTube; Utilisé conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)
Le bras droit du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Alexey Arestovych, lors d’une entrevue diffusée le 16 août 2019. (Fichier, capture d’écran YouTube; Utilisé conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)

Le bras droit du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Alexey Arestovych, a déclaré dimanche que le soutien ukrainien à une résolution des Nations Unies contre Israël était « une grave erreur ».

Dans une vidéo diffusée en direct en ligne, le proche collaborateur du Premier ministre ukrainien a déclaré que « la position du ministère ukrainien des Affaires étrangères était illogique et inacceptable ».

« Nous nous retrouvons dans le même camp que la Russie et l’Iran qui nous attaquent, et nous nous éloignons d’Israël, que nous voulons comme allié », a déclaré Aristovich.

« L’Ukraine devrait au moins s’abstenir lors de tels votes », a-t-il ajouté.

Vendredi, un comité de l’ONU a approuvé une résolution demandant à la Cour internationale de justice (CIJ) de se prononcer « de toute urgence » sur le conflit israélo-palestinien et « l’annexion » israélienne.

La Quatrième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies a voté en faveur de la mesure avec 98 voix pour, 17 contre et 52 abstentions.

La 4e Commission de l’Assemblée générale des Nations unies votant sur les mesures concernant le conflit israélo-palestinien, aux Nations unies, à New York, le 11 novembre 2022. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

La résolution, intitulée « Pratiques israéliennes et activités de colonisation affectant les droits du peuple palestinien et des autres Arabes des territoires occupés », est l’une des nombreuses résolutions axées sur le conflit examinées lors de cette session.

Elle demande que la CIJ, dont le siège est à La Haye, « rende d’urgence un avis consultatif » sur « l’occupation, la colonisation et l’annexion prolongées du territoire palestinien » par Israël.

L’Ukraine et la Russie ont voté pour.

Parmi les autres pays qui ont voté pour, citons l’Égypte, la Jordanie,  Bahreïn et les Émirats arabes unis.

Plus tard vendredi, l’ambassadeur d’Israël en Ukraine, Michael Brodsky, a critiqué Kiev pour son soutien à la résolution.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...