L’Egypte négocie un échange de prisonniers entre Israël et le Hamas
Rechercher

L’Egypte négocie un échange de prisonniers entre Israël et le Hamas

"L'Egypte fait également des efforts pour mettre fin au blocus israélien sur la bande de Gaza et œuvre pour la réconciliation palestinienne", a aussi noté une source

Photo illustrative d'un homme menotté (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Photo illustrative d'un homme menotté (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

L’Egypte mène une médiation entre Israël et le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, pour parvenir à un accord d’échange de prisonniers entre les deux parties, a indiqué une source du mouvement palestinien à l’AFP.

Selon cette source du Hamas ayant requis l’anonymat, une délégation menée par le général Ahmed Abdel Khalek, chef des affaires palestiniennes dans les services de renseignements égyptiens, est arrivée jeudi dans la bande de Gaza afin de s’entretenir avec la direction du Hamas.

La délégation égyptienne s’est ensuite rendue en Israël afin de rencontrer des responsables israéliens, avant de regagner l’enclave palestinienne puis l’Egypte vendredi.

« La délégation sécuritaire égyptienne s’est entretenue avec le Hamas et l’occupant (Israël, NDLR) et a transmis des messages », a affirmé ce cadre de l’organisation islamiste vendredi soir.

Selon lui, le groupe islamiste a exigé, en échange d’informations sur le sort des prisonniers israéliens, les libérations « d’enfants, de femmes et de malades » ainsi que celles de prisonniers palestiniens qui avaient été relâchés en 2011 avant d’être de nouveau arrêtés par Israël.

Photo montage des soldats de Tsahal Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (à droite).

Le Hamas, qui contrôle depuis 2007 l’enclave où vivent deux millions de Palestiniens, détient deux Israéliens qui s’étaient infiltrés en 2014 et 2015 dans la bande de Gaza et les dépouilles de deux soldats tués en 2014, Hadar Goldin et Oron Shaul, lors de la dernière guerre avec l’Etat hébreu.

« La délégation cherche actuellement à conclure un accord d’échange », a souligné cette source proche du dossier, ajoutant espérer qu’il aura lieu « dans les plus brefs délais ».

« L’Egypte fait également des efforts pour mettre fin au blocus israélien sur la bande de Gaza et œuvre pour la réconciliation palestinienne », a-t-elle ajouté.

Le dernier échange de prisonniers remonte à 2011 lorsque le soldat israélien Gilad Shalit, capturé par le Hamas cinq ans auparavant, avait été libéré en échange d’un millier de détenus palestiniens.

Le Hamas et Israël, qui se sont livré trois guerres depuis 2008, bénéficient depuis un an d’une trêve fragile obtenue à la faveur d’une médiation de l’ONU, du Qatar et de l’Egypte – intermédiaire traditionnel entre les deux parties –, mais s’affrontent sporadiquement.

Fin août, le Hamas et les autorités israéliennes ont annoncé un accord pour mettre fin à près d’un mois d’échanges de tirs quasi quotidiens dans et autour de la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...