L’EI au Sinaï revendique les tirs de roquettes contre Eilat et en promet d’autres
Rechercher

L’EI au Sinaï revendique les tirs de roquettes contre Eilat et en promet d’autres

L’affilié égyptien du groupe terroriste affirme avoir tiré des roquettes pour “apprendre aux Juifs et aux croisés qu'une guerre par procuration ne leur profitera pas”

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le Dôme de fer en action, à Ashdod, pendant l'opération Bordure protectrice de l'été 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Dôme de fer en action, à Ashdod, pendant l'opération Bordure protectrice de l'été 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Une attaque dans laquelle quatre roquettes ont été tirées sur le sud d’Israël depuis la péninsule du Sinaï mercredi soir a été revendiquée par un affilié du groupe terroriste Etat islamique (EI).

L’affilié de l’EI en Egypte, appelé Province du Sinaï, a déclaré jeudi avoir lancé des roquettes mercredi soir contre la ville touristique de la mer Rouge d’Eilat.

Province du Sinaï a déclaré dans un communiqué publié sur internet que « grâce à Dieu seul, un escadron militaire a tiré plusieurs roquettes Grad sur des communautés d’usurpateurs juifs dans la ville d’Eilat. »

Le communiqué affirme que le groupe a attaqué Israël « afin d’apprendre aux Juifs et aux croisés qu’une guerre par procuration ne leur profitera pas. »

« Le futur sera encore plus calamiteux, avec la permission d’Allah », a ajouté le groupe.

L’organisation terroriste mène une guerre sanglante aux forces égyptiennes depuis quelques années. L’Egypte et Israël coopèrent militairement à un certain degré dans le Sinaï.

Trois des roquettes ont été interceptées par le système de défense anti-missile Dôme de Fer, et la quatrième est tombée dans une zone non peuplée.

Il n’y a pas eu de blessé ni de dégât causé par la salve de roquettes. Cependant, les responsables municipaux ont déclaré que plusieurs personnes avaient été soignées pour des crises d’angoisse liées à l’attaque.

Des fragments de l’une des roquettes ont été retrouvés dans la piscine d’un hôtel, selon des photographies publiées sur les réseaux sociaux.

Eilat est une ville touristique, populaire auprès des touristes européens. Ses hôtels sont actuellement complets.

Jeudi matin, deux Palestiniens ont été tués et cinq autres blessés dans le sud de la bande de Gaza, près de la frontière égyptienne. Les responsables du Hamas ont accusé une frappe aérienne israélienne, menée en représailles après les tirs de roquettes.

L’armée israélienne a démenti avoir mené une frappe aérienne dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le Sinaï borde Israël et la bande de Gaza sur quelques kilomètres à l’extrémité nord de la péninsule.

Province du Sinaï a été fondée en 2011, en mars 2011 avec comme objectif revendiqué alors de s’en prendre à Israël, frontalier du Sinaï, notamment en tirant des roquettes par-dessus la frontière de 240 km ou en sabotant un pipeline gazier reliant l’Egypte à Israël, et d’empêcher la coopération égypto-israélienne.

La plupart des combats a cependant été de loin menée contre les forces du gouvernement égyptien du président Abdel-Fattah el-Sissi, et les attaques contre Israël sont relativement rares.

Les terroristes ont tué des centaines de soldats et de policiers égyptiens depuis le renversement militaire du président islamiste Mohamed Morsi en 2013 et la répression sanglante de ses partisans.

En 2011, des assaillants qui venaient du Sinaï ont tué huit Israéliens pendant une triple embuscade au nord d’Eilat. Les forces israéliennes à leur poursuite ont tué sept attaquants et cinq policiers égyptiens.

En 2013, quatre terroristes ont été tués par une frappe aérienne égyptienne alors qu’ils étaient sur le point de lancer une roquette contre Israël, avait annoncé l’armée égyptienne.

En 2014, deux soldats israéliens en patrouille ont été blessés par des hommes non identifiés qui ont utilisé une arme antitank depuis le Sinaï pendant une opération de contrebande de drogues, avant annoncé l’armée israélienne.

En 2015, des roquettes tirées depuis le Sinaï ont atterri dans le sud d’Israël, sans faire de blessé. Province du Sinaï avait revendiqué cette attaque.

Israël dénonce par ailleurs les allées et venues d’hommes et d’armes entre la péninsule et la bande de Gaza, dirigée par le Hamas, groupe terroriste.

L’AFP et l’équipe du Times of Israël ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...