L’envoyé de l’ONU du Venezuela : Israël cherche-t-il une ‘Solution finale’ pour les Palestiniens?
Rechercher

L’envoyé de l’ONU du Venezuela : Israël cherche-t-il une ‘Solution finale’ pour les Palestiniens?

L'ambassadeur israélien a répliqué aux remarques 'clairement antisémites au parlement de l'ONU' lors d'une réunion pour la protection des civils palestiniens

L'Ambassadeur vénézuélien au Nations Unies Rafael Ramirez (capture d'écran: YouTube)
L'Ambassadeur vénézuélien au Nations Unies Rafael Ramirez (capture d'écran: YouTube)

L’ambassadeur du Venezuela auprès des Nations unies a comparé vendredi Israël au régime nazi, demandant si l’Etat juif prévoyait « une solution finale » contre les Palestiniens.

Dans un discours lors d’une réunion informelle du Conseil de sécurité au siège de l’ONU à New York sur la « protection » des civils Palestiniens, Rafael Ramirez a demandé : « Quel est le plan d’Israël pour les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à mener une solution finale ? Le genre de solution qui a été perpétrée contre les Juifs ? »

Ses commentaires ont attiré une réponse furieuse de l’ambassadeur d’Israël Danny Danon, qui a accusé Ramirez d’être « clairement antisémite ». Ces remarques ont été émises un jour après qu’Israël ait marqué Yom HaShoah, à la mémoire des six millions de juifs assassinés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Cette déclaration de l’ambassadeur du Venezuela contre l’Etat juif est clairement antisémite », a déclaré Danon, selon un communiqué publié par la mission israélienne à l’ONU. « Ses remarques sont une continuation directe de la déclaration du représentant palestinien il y a quelques jours, comparant Israël aux nazis.

« Les Palestiniens amènent l’antisémitisme dans les couloirs de l’ONU et légitiment un langage raciste et grossier au parlement des Nations unies », a ajouté Danon.

L'ambassadeur israélien aux Nations unies, Danny Danon, pendant le discours d'ouverture lors d'un événement officiel à l'ONU pour commémorer les réfugiés juifs des pays arabes, le 1er décembre 2015 (Crédit : Shahar Azran)
L’ambassadeur israélien aux Nations unies, Danny Danon, pendant le discours d’ouverture lors d’un événement officiel à l’ONU pour commémorer les réfugiés juifs des pays arabes, le 1er décembre 2015 (Crédit : Shahar Azran)

L’envoyé de l’Autorité palestinienne auprès des Nations unies, Riyad Mansour, a comparé le mois dernier la récente vague d’attaques palestiniennes contre les Israéliens à l’action des combattants de la résistance juive pendant l’Holocauste, et a établi un parallèle entre le gouvernement israélien et le régime nazi.

Ces déclarations ont été condamnées par la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines, qui ont appelé ces remarques « antisémites, offensantes et haineuses » et « une profanation de la mémoire des victimes du génocide nazi.

Les commentaires de Ramirez ont été « condamnés sans équivoque » par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France, selon le bureau de Danon, et l’ambassadeur du Venezuela a présenté ses excuses au « peuple juif s’il a été offensé par ces commentaires. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...