Rechercher

Les bénéfices de la plus grande société immobilière d’Israël ont augmenté de 110 %

Les complexes commerciaux et les immeubles de bureaux sont presque à pleine capacité, alors que le groupe Azrieli cherche à étendre davantage son portefeuille

Une vue sur les tours Azrieli et les bâtiments environnants, dans le centre de Tel-Aviv. (Crédit : Avec l'aimable autorisation d'Avison Young)
Une vue sur les tours Azrieli et les bâtiments environnants, dans le centre de Tel-Aviv. (Crédit : Avec l'aimable autorisation d'Avison Young)

Le groupe israélien Azrieli, société immobilière et holding qui développe et construit le plus grand nombre d’espaces commerciaux et d’immeubles de bureaux du pays, a annoncé des bénéfices de 803 millions de shekels pour le deuxième trimestre 2022 (avril, mai et juin), soit une hausse de 110 % par rapport à la même période, l’année dernière.

En glissement annuel, le bénéfice net d’exploitation est en hausse de 16 % s’élevant à 473 millions de shekels, selon le dernier rapport trimestriel de la société publié cette semaine.

La société, qui a fait son entrée en bourse en 2010, a versé un dividende de 650 millions de shekels aux actionnaires en mai. La force de ses derniers résultats suggère que, malgré la hausse de l’inflation et les augmentations de l’indice des prix à la consommation et de l’indice des prix de la construction, le secteur immobilier israélien est florissant.

La société a noté que la dernière vague de la COVID-19, qui était encore en cours au dernier trimestre, a eu un effet minime, et elle est convaincue que toute vague future aura un impact tout aussi limité sur les entreprises israéliennes.

Bien que le groupe Azrieli reconnaisse les hausses de taux d’intérêt et leur impact sur le coût de ses propres emprunts, elle précise également qu’une grande partie de ses revenus est indexée, de sorte que les coûts sont compensés par des augmentations correspondantes des revenus locatifs. Le géant de la construction est plus préoccupé par les augmentations de l’indice de la construction et les coûts globaux de la construction.

Le groupe Azrieli domine non seulement Tel Aviv (avec les célèbres tours Azrieli et le centre commercial qui les accompagne), mais aussi l’infrastructure des villes d’Israël. Il possède 19 centres commerciaux, 17 immeubles de bureaux haut de gamme (classe A) et quatre complexes de luxe pour personnes âgées en Israël, ainsi que huit immeubles de bureaux, principalement au Texas. Le groupe Azrieli détient également 26 % d’une holding qui exploite des centres de données en Norvège et a acquis une entreprise qui fait de même au Royaume-Uni, selon le rapport.

Illustration : Des Israéliens portant des masques près des tours Azrieli à Tel Aviv, le 25 octobre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Les locaux commerciaux constituent la plus grande partie du portefeuille Azrieli et affichent un taux d’occupation de 99 %, tandis que les bureaux sont pleins à 97 %. Les résidents continuent d’emménager dans ses résidences de luxe pour personnes âgées, avec un taux d’occupation de
99 %, selon le groupe. Les centres de données à l’étranger, qui représentent désormais 14 % de ses avoirs, sont basés aux États-Unis et en Norvège et sont occupés à 95 %.

La société a déclaré qu’elle considérait les centres de données comme un secteur clé pour l’avenir et qu’elle y chercherait de nouvelles opportunités.

L’entreprise voit également un potentiel dans le secteur hôtelier, en tant que propriétaire et opérateur. En 2020, elle a acheté l’hôtel Mount Zion à Jérusalem et, après une fermeture due à la pandémie, le groupe a entrepris de rénover le complexe qui comprendra 350 chambres. L’hôtel devrait rouvrir ses portes en tant qu’hôtel Azrieli, en 2025.

Le groupe Azrieli a également un chantier en cours à Azrieli Town à Tel Aviv, qui propose des tours à usage mixte avec des espaces de bureaux, des locations résidentielles à long terme et des espaces commerciaux. Le groupe a déclaré que 100 % des bureaux sont actuellement loués et que l’ensemble du projet sera achevé plus tard cette année.

La société a également présenté son pipeline de développement, qui comprend 0,7 million de mètres carrés d’espace supplémentaire. L’expansion de l’Azrieli Center à Tel Aviv par l’ajout de la Spiral Tower devrait être achevée en 2026, et ajoutera 150 000 mètres carrés de bureaux, commerces, hôtels et logements.

La Spiral Tower est une tour de 91 étages et de 350 mètres de haut qui devrait être la deuxième structure la plus haute du pays.

La future tour Spiral Tower du groupe Azrieli à Tel Aviv. (Crédit: PRNewsfoto/Azrieli Group)

La société a également d’autres projets en cours de planification à Modiin et Petah Tikva, ainsi qu’un centre commercial à Eilat. Azrieli Holon 3, qui offrira 250 000 mètres carrés de commerces et de bureaux, est en cours de construction.

Au total, le groupe Azrieli contrôle désormais 1,4 million de mètres carrés de biens loués, ce qui porte ses actifs totaux à 43,7 milliards de shekels.

La société a suggéré dans son rapport que son flux de trésorerie et ses facilités d’emprunt sont bien positionnés pour aider à financer les 284 millions de shekels actuellement engagés dans sa future croissance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...