Les carrelages retrouvés dans des débris du site saint proviendraient du Second Temple
Rechercher

Les carrelages retrouvés dans des débris du site saint proviendraient du Second Temple

Les fragments de marbre ont été identifiés comme faisant partie des décorations du temple d'Hérode, affirment les archéologues

Ilan Ben Zion est journaliste au Times of Israel. Il est titulaire d'une maîtrise en diplomatie de l'Université de Tel Aviv et d'une licence de l'Université de Toronto en études du Proche-Orient et en études juives

Les fragments de carreaux de sol en marbre qui selon les archéologues du Temple Mount Sifting Project viennent du Temple Hérodien à Jérusalem (Crédit : Temple Mount Sifting Project)
Les fragments de carreaux de sol en marbre qui selon les archéologues du Temple Mount Sifting Project viennent du Temple Hérodien à Jérusalem (Crédit : Temple Mount Sifting Project)

Des centaines de morceaux de carrelage qui auraient orné le sol du Second Temple à Jérusalem ont été identifiés dans des décombres retrouvés dans le mont du Temple, ont annoncé mardi les archéologues.

Les morceaux en marbre, vieux de 2 000 ans, ont été trouvés dans le remblai du site sacré à la fin des années 1990, lorsque le Waqf, l’institution supervisant l’enceinte de la mosquée al-Aqsa sur le mont du Temple, a mené des fouilles dans le cadre de la construction d’une mosquée souterraine dans une zone connue sous le nom des Écuries de Salomon.

Depuis le début des opérations en 2004 visant à récupérer les artefacts, le Temple Mount Sifting Project [une organisation qui passe au semis le remblai pour récupérer des objets archéologiques] a trouvé quelque 600 fragments de carreaux colorés, qui, selon le directeur de l’organisation, provenait du Temple construit par le roi Hérode.

« C’est la première fois que les archéologues ont pu restaurer avec succès un élément du complexe Hérodien du Second Temple », a déclaré Zachi Dvira, le co-fondateur et le directeur du Temple Mount Sifting Project.

Hérode, un roi romain qui a gouverné la Judée au premier siècle avant notre ère, a mené de vastes travaux de rénovation du site juif saint, en élargissant notamment le mont du Temple. C’est lui qui est à l’origine des dimensions actuelles du mont du Temple.

De ces 600 fragments de carrelage, « plus de 100… proviennent surement de la période du Second Temple Hérodien » en raison de leur style, a déclaré l’organisation dans un communiqué.

Les carreaux de sol en marbre restaurés basés sur des fragments trouvés dans le remblai du mont du Temple qui selon les archéologues du Temple Mount Sifting Project viennent du Temple Hérodien à Jérusalem (Crédit : Temple Mount Sifting Project)
Les carreaux de sol en marbre restaurés basés sur des fragments trouvés dans le remblai du mont du Temple qui selon les archéologues du Temple Mount Sifting Project viennent du Temple Hérodien à Jérusalem (Crédit : Temple Mount Sifting Project)

« Ce type de revêtement de sol, appelé ‘opus sectile’, du latin pour ‘pièce coupée’ est très cher. Il était considéré comme étant beaucoup plus luxueux que du carrelage en mosaïque », a déclaré Frankie Snyder, un expert sur les sols de style hérodien qui travaille avec le Temple Mont Sifting Project. Il a noté que les sols ‘opus sectile’ ne sont apparus en Israël que pendant le règne d’Hérode.

Il a tenté de recréer le sol de la cour du temple « en utilisant des principes géométriques et en utilisant des similitudes observées dans le design des carrelages utilisé par Hérode sur d’autres sites.

Gabriel Barkay, le co-fondateur et le directeur, a déclaré que cela « nous permet d’avoir une idée de la splendeur incroyable du Temple ».

Une reproduction du carrelage sera présentée au public plus tard cette semaine à la City of David Archaeological Conference à Jérusalem. Le Temple Mount Sifting Project est soutenu par la City of David Foundation et est sous l’autorité de l’autorité des Parcs et de la Nature.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...