Les députés arabes israéliens n’assisteront pas aux obsèques de Peres
Rechercher

Les députés arabes israéliens n’assisteront pas aux obsèques de Peres

"Nous avons une opposition féroce à l’homme de la sécurité, de l’occupation et de la construction des colonies", a déclaré Ayman Odeh

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le chef de l'opposition et de l'Union sioniste Isaac Herzog (au centre), et le dirigeant de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, à la Knesset, le 2 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le chef de l'opposition et de l'Union sioniste Isaac Herzog (au centre), et le dirigeant de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, à la Knesset, le 2 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les députés de la Liste arabe unie ont annoncé jeudi qu’ils n’assisteront pas aux obsèques de l’ancien président Shimon Peres prévues vendredi, mort mercredi à l’âge de 93 ans.

« Le souvenir de Peres dans la population arabe est différent du narratif de ces derniers jours, et je comprends qu’un message aussi complexe que celui-ci est difficile à entendre quelques instants après la mort de quelqu’un », a écrit Ayman Odeh, le dirigeant de la Liste arabe unie, sur Twitter en hébreu.

« Grâce à Peres, dans les années 1990 il y a eu deux points positifs et importants dans le processus de paix, et une construction d’un partenariat avec les représentants de la population arabe, après quoi 90 % de la population arabe a voté pour lui », a écrit Odeh.

« Mais d’autre part, nous avons une opposition féroce à l’homme de la sécurité, de l’occupation et de la construction des colonies, qui a introduit le nucléaire au Moyen Orient et, malheureusement, était aussi un président qui a choisi de soutenir Netanyahu et ses politiques. »

Aucun député de la Liste arabe unie ne s’est encore prononcé sur le décès de Peres.

La députée arabe Aida Touma-Sliman a déclaré que la décision prise par les membres de la Liste arabe) unie de ne pas assister aux funérailles de Peres a été un processus complexe.

« Nous exprimons une position qui représente des problèmes complexes, ce n’est pas noir ou blanc », a-t-elle expliqué à la radio militaire.

« Nous nous souvenons aussi bien de tous les torts et du fait que Peres a signé les accords d’Oslo. Nous nous souvenons aussi que Peres a été celui qui a géré les négociations avec les dirigeants de la population arabe ».

La deputée de la Liste iste arabe unie Aida Touma-Sliman à la Knesset, le 3 juin 2015 (Crédit photo: Hadas Parush / Flash90)
La deputée de la Liste iste arabe unie Aida Touma-Sliman à la Knesset, le 3 juin 2015 (Crédit photo: Hadas Parush / Flash90)

Le chef de l’opposition Isaac Herzog s’est dit déçu par cette nouvelle.

« Je suis très déçu par eux, cela montre que quelque chose de mauvais se passe là-bas, » déclare Herzog à la Dixième chaîne.

« Il est impossible que si certaines personnes écrivent sur Facebook à propos de son intégrité intellectuelle, ils ne sont pas tenus de dire quelque chose au sujet du profond partenariat que Peres avait avec le public arabe en Israël ou de ses efforts non seulement pour la paix, mais aussi pour l’égalité. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...