Les Éthiopiens qui attendent d’immigrer en Israël se préparent pour Pessah
Rechercher

Les Éthiopiens qui attendent d’immigrer en Israël se préparent pour Pessah

Les membres de la communauté préparent à la main près de 100 000 matzot pour la fête qui sera marquée par des seder à Gondar et à Addis Abeba

Les femmes éthiopiennes de Gondar trient le blé en préparation de la fabrication de la matsa (Crédit : Autorisation lutte pour l'Alyah éthiopienne)
Les femmes éthiopiennes de Gondar trient le blé en préparation de la fabrication de la matsa (Crédit : Autorisation lutte pour l'Alyah éthiopienne)

Un grand nombre des 8 000 membres restants de la communauté juive d’Ethiopie qui attendent l’approbation du gouvernement israélien pour se rendre dans l’Etat juif assisteront à un seder de Pessah à Gondar ou à Addis-Abeba.

En préparation de la fête, les Éthiopiens ont fait près de 100 000 matzot à la main, selon la Lutte pour l’Alyah éthiopien, une organisation non gouvernementale. Cela consiste à tamiser le blé, à broyer le blé pour en faire de la farine et à faire cuire les matzot ​​au-dessus d’une flamme nue. Ils vont également préparer du vin à partir de raisins secs.

Environ 4 000 membres de la communauté juive sont attendus au seder de Gondar.

L’Alyah des Éthiopiens qui revendiquent l’ascendance juive, connue sous le nom de Falash Mura, est incertaine après que le gouvernement israélien a adopté le budget de l’État en 2019 sans allocation pour l’immigration éthiopienne. L’immigration et son financement devraient être discutés lors d’une future réunion interministérielle mais aucune date n’a été définie pour le moment.

Les juifs éthiopiens font des matzas à la main dans la synagogue de Gondar, en Éthiopie, le 21 mars 2018 (Crédit : Autorisation)

Les Falash Mura affirme avoir des liens avec les descendants de Juifs qui se sont convertis au christianisme il y a des générations et qui cherchent maintenant à retourner au judaïsme. Le ministère de l’Intérieur les accepte comme immigrants en vertu de la loi du retour, qui est moins restrictive que la loi juive traditionnelle.

En août, le gouvernement a annoncé qu’il ramènerait 9 000 Falash Mura en Israël d’ici la fin de l’année 2020.

En novembre 2015, la Knesset avait approuvé à l’unanimité un plan visant à les concrétiser à la suite d’une campagne publique lancée par la communauté éthiopienne et les organisations bénévoles. Dans le même temps, elle a annoncé que ce serait le dernier cycle d’immigration éthiopienne. Beaucoup de ceux qui attendent d’immigrer ont déjà de la famille en Israël. Certains attendent depuis 20 ans de venir en Israël.

Les futurs immigrants vivent à Gondar et à Addis-Abeba.

Environ 135 000 Juifs éthiopiens vivent en Israël aujourd’hui. Quelque 22 000 Juifs éthiopiens ont été transportés par avion en Israël pendant l’opération Moses en 1984 et l’opération Solomon en 1991.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...