Les mères des 3 ados tués en 2014 allumeront la torche de l’Indépendance
Rechercher

Les mères des 3 ados tués en 2014 allumeront la torche de l’Indépendance

La ministre Miri Regev a annoncé qu'Iris Yifrach, Bat-Galim Shaer et Racheli Fraenkel seront distinguées durant la cérémonie du 8 mai

Eyal Yifrah, 19 ans, Gilad Shaar, 16 ans et Naftali Fraenkel, 16 ans, les trois adolescents  israéliens kidnappés le 12 juin 2014 et dont les dépouilles avaient été retrouvées le 30 juin 2014 (Crédit : Armée israélienne/AP)
Eyal Yifrah, 19 ans, Gilad Shaar, 16 ans et Naftali Fraenkel, 16 ans, les trois adolescents israéliens kidnappés le 12 juin 2014 et dont les dépouilles avaient été retrouvées le 30 juin 2014 (Crédit : Armée israélienne/AP)

Iris Yifrach, Bat-Galim Shaer et Racheli Fraenkel, les mères des trois adolescents israéliens kidnappés et assassinés en 2014, allumeront une torche ensemble lors des cérémonies organisées pour la 71e Journée de l’indépendance israélienne, a annoncé la ministre de la Culture et des sports Miri Regev dimanche.

Les mères en deuil feront ce geste pour « élever l’unité de notre peuple », a précisé Regev dans son annonce.

Naftali Fraenkel, 16 ans, Gil-ad Shaer, 16 ans et Eyal Yifrach, 19 ans, avaient été kidnappés par des terroristes liés au Hamas dans la nuit du 12 juin 2014 à un poste d’auto-stop du sud de Jérusalem et ils avaient été tués peu après. Leurs corps sans vie avaient été découvertes le 30 juin à Halhul, en Cisjordanie, à proximité de Hébron, après une recherche de 18 jours.

L’enlèvement a été ultérieurement considéré comme un tournant dans l’opération Bordure protectrice, le conflit entre Israël et Gaza qui avait eu lieu en 2014. Les très mères étaient devenues des porte-paroles officieuses au nom de l’unité pendant la guerre et après.

Les mères des adolescents israéliens assassinés qui allumeront une torche lors de la 71ème cérémonie de l’Indépendance israélienne (Capture d’écran : Douzième chaîne)

« Ces mères, ces héroïnes de nos esprits, ont choisi – malgré leur deuil, tirant leur force de leur cœur brisé – d’unir le peuple et d’ouvrir les portes de l’amour d’Israël en hommage à ces enfants qu’elles aimaient, à ces enfants que nous aimions. Je suis fière de les avoir choisi, ces mères, pour qu’elles allument ensemble une torche », a dit Regev dans son annonce.

C’est Regev qui a la responsabilité de sélectionner les personnalités qui seront chargées d’allumer les 12 torches, une cérémonie qui marque traditionnellement le lancement de Yom HaAtsmaout fixée cette année le 8 avril. Le thème de la Journée de l’Indépendance pour 2019 est l’esprit israélien.

« Je suis en train de pleurer, je ne peux pas y croire… Quel honneur », a dit Yifrach lors d’un entretien téléphonique avec Regev suite à l’annonce. « C’est une mission honorable et positive et j’espère que nous serons à la hauteur de l’hommage rendu en leurs noms et que nous pourrons réellement, véritablement continuer l’histoire de cette nation merveilleuse et de tous ses merveilleux garçons », a-t-elle ajouté.

Suite à la mort des adolescents, un prix à leur nom avait été créé pour promouvoir l’unité nationale et commémorer les trois victimes. Le prix, qui s’appelle prix de Jérusalem pour l’unité nationale, remet la somme de 100 000 shekels chaque année, à la date anniversaire de leur mort, à des initiatives qui se consacrent au renforcement du sentiment d’identité collective au sein de l’Etat juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...