Rechercher

Les parents d’Hadar Goldin marcheront de Kfar Saba à Gaza

La famille appelle les Israéliens à se joindre à la marche : "Pendant huit années consécutives, les gouvernements israéliens ont abandonné les combattants Oron et Hadar"

Les parents endeuillés de Hadar Goldin et d'autres membres de la famille et sympathisants se rassemblent à l'extérieur de la cérémonie commémorative d'État pour l'opération Bordure protectrice au Mont Herzl, le 23 juillet 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Les parents endeuillés de Hadar Goldin et d'autres membres de la famille et sympathisants se rassemblent à l'extérieur de la cérémonie commémorative d'État pour l'opération Bordure protectrice au Mont Herzl, le 23 juillet 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

La famille Goldin prévoit de marcher de son domicile dans le centre d’Israël jusqu’à la frontière de Gaza la semaine prochaine. Cela fait huit ans que la dépouille de leur fils est entre les mains du groupe terroriste du Hamas à la tête de la bande de Gaza.

Hadar Goldin, le fils de Leah et Simcha Goldin, a été tué lors des combats de la guerre de 2014 à Gaza, tout comme Oron Shaul. Les corps des soldats sont détenus par le Hamas depuis lors. Leah et Simcha, qui seront rejoints par des sympathisants lorsqu’ils entameront leur marche mercredi prochain, le 3 août, demandent également la libération d’Avera Mengistu, un civil israélien qui, selon sa famille, souffre de maladie mentale. Mengistu s’est faufilé sous la barrière de sécurité pour entrer dans la bande de Gaza en 2014, et il y est détenu depuis.

Les organisateurs ont notamment omis toute référence à Hisham al-Sayed, qui est entré à Gaza dans des circonstances similaires à celles de Mengistu. Le mois dernier, le Hamas a diffusé des images d’al-Sayed, affirmant que sa santé se détériorait, dans un effort apparent pour relancer des négociations longtemps bloquées en vue d’un échange de prisonniers avec Israël.

Les organisateurs de la marche affirment que la manifestation de trois jours de la semaine prochaine vise à implorer le gouvernement d’agir afin de ramener les corps des soldats tombés au combat, ainsi que les deux civils retenus en captivité par le Hamas.

« Pendant huit années consécutives, les gouvernements israéliens ont abandonné les combattants Oron et Hadar », ont déclaré les organisateurs dans un communiqué.

« Le gouvernement actuel, comme ses prédécesseurs, se comporte avec paresse et manquement moral envers son propre peuple, alors que chaque jour de plus en plus de terroristes sont libérés [des prisons], que des travailleurs gazaouis entrent et sortent [d’Israël], et que les matériaux nécessaires à la reconstruction du réseau de tunnels [du Hamas] coulent à flot, tandis que le gouvernement n’utilise aucun levier de pression ni aucune sanction pour durcir les positions contre l’archi-terroriste [chef du Hamas] Yahya Sinwar. »

L’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, l’ancien Premier ministre Naftali Bennett et le Premier ministre actuel Yair Lapid ont tous affirmé l’importance de travailler à la restitution de Mengistu et d’al-Sayed, ainsi que des corps de Goldin et Shaul, mais peu de progrès ont été réalisés.

Dans le sens des aiguilles d’une montre, à partir du haut à gauche : Oron Shaul, Avera Mengistu, Hadar Goldin et Hisham al-Sayed.(Crédit : Flash 90)

Lapid a tenu une réunion le premier jour de son mandat, le 1er juillet, pour discuter de la question des Israéliens retenus en captivité et disparus au combat, mais depuis, rien n’a été fait.

La famille Goldin n’a cessé de s’exprimer publiquement sur la question, rencontrant régulièrement des politiciens locaux et internationaux et implorant le retour du corps de leur fils.

Les organisateurs de la marche ont appelé toutes les organisations représentant les anciens combattants et les familles endeuillées ainsi que l’ensemble du public à se joindre à la famille Goldin la semaine prochaine. La marche sera divisée en plusieurs segments et les participants devraient arriver à la frontière de Gaza vendredi. Environ 84 kilomètres séparent Kfar Saba de la frontière nord de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...