Les préjugés antisémites en hausse chez les jeunes croyants belges – Etude
Rechercher

Les préjugés antisémites en hausse chez les jeunes croyants belges – Etude

Selon une étude belge, 16 % des jeunes catholiques pratiquants et 37 % des jeunes musulmans pensent que les Juifs "contrôlent les banques et les médias avec les francs-maçons"

La faculté de droit de l'université libre de Bruxelles. (Crédit : Meusulb2013 / CC BY-SA 3.0)
La faculté de droit de l'université libre de Bruxelles. (Crédit : Meusulb2013 / CC BY-SA 3.0)

Selon une récente étude de la Fondation Jean-Jaurès, les jeunes Belges francophones de Bruxelles, musulmans comme catholiques, exprimeraient de forts préjugés antisémites et homophobes.

Les universitaires belges Joël Kotek et Joël Tournemenne du Centre européen d’études sur la Shoah, l’antisémitisme et les génocides (Ceesag), rattaché à l’université libre de Bruxelles, s’étaient déjà intéressés au sujet en 2011.

À l’époque, leur étude sur l’opinion des jeunes Flamands vis-à-vis des autres cultures avait avancé que près de la moitié des jeunes musulmans interrogés et 3 % des catholiques pratiquants colportaient des clichés antisémites.

Pour leur nouvelle étude publiée récemment, intitulée « Le Juif et l’Autre dans les écoles francophones bruxelloises », cette fois-ci réalisée auprès de la jeunesse francophone de Bruxelles, ils ont interrogé 1 672 jeunes âgés de 16 à 22 ans, de toutes origines sociales (39 % des sondés se disent musulmans, et 25 % catholiques).

« Pourquoi notre étude devait-elle être menée ? Il est évident que notre enquête ne concerne en rien ceux qu’on se plait à caractériser en Belgique de ‘radicalisés’ ou de ‘forcenés’. Nos statistiques ne concernent pas ces islamistes structurés autour d’une idéologie et qui sont passés à l’acte. Notre enquête n’en est pas moins utile pour définir des pistes qui donner une image des représentations des jeunes Bruxellois francophones », écrivent-ils.

Leur étude avance notamment que 16 % des catholiques pratiquants et
37 % des jeunes musulmans pensent que les Juifs « contrôlent les banques et les médias avec les francs-maçons ». Les chiffres sont de 17 et 22 % concernant le nombre de jeunes qui estiment que le drame de la Shoah a été « fortement exagéré ». Selon 19 % des catholiques et 31 % des musulmans, les Juifs « préfèrent Israël à leur pays ».

« Nos données font apparaître qu’une portion significative, mais non majoritaire, des musulmans partage avec de jeunes catholiques radicaux des représentations antisémites très prégnantes, comme la richesse supposée ou l’idée que les Juifs contrôlent le monde », affirment les chercheurs.

« Si les représentations antisémites apparaissent globalement en régression, ce constat ne vaut toutefois pas pour les jeunes musulmans pratiquants de notre échantillon, qui ont trois fois plus de préjugés judéophobes, homophobes et sexistes que les non-croyants, les catholiques pratiquants en ayant, pour leur part, deux fois plus », expliquent-ils.

Autre problématique : selon l’étude, les jeunes Belges musulmans estiment pour 36 % d’entre eux que « le mariage gay devrait être aboli », quand 38 % des jeunes Belges catholiques le pensent. 33 % des jeunes Belges catholiques pensent que les homosexuels « ne sont pas de vrais hommes », et 41 % des jeunes Belges musulmans.

Afin de lutter contre ces préjugés antisémites et homophobes, les deux auteurs soutiennent notamment qu’il faut « en finir avec la dénégation au niveau politique », ou encore agir au niveau de la justice, au niveau religieux, académique et scolaire, et au niveau des médias et des organisations anti-racistes, qui doivent faire davantage pour comprendre l’antisémitisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...