Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Les rassemblements anti-réforme réduits au minimum avec la menace des roquettes

Des centaines de personnes à Tel Aviv, 5 000 à Haïfa ; les organisateurs ont annulé les manifestations dans le centre et le sud au 5e jour du conflit avec le Jihad islamique

  • Manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
    Manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
  • Manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
  • Des manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Des manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
  • Des manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Des manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
  • Des manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Des manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
  • Des manifestants contre le projet de réforme judiciaire du gouvernement à Goma Junction, dans le nord d'Israël, le 13 mai 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
    Des manifestants contre le projet de réforme judiciaire du gouvernement à Goma Junction, dans le nord d'Israël, le 13 mai 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
  • Des manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Des manifestants contre les projets de réforme judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
  • Des manifestants contre le projet de refonte judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
    Des manifestants contre le projet de refonte judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 13 mai 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Des manifestations ont eu lieu samedi pour la 19e semaine consécutive contre les réformes controversées du système judiciaire du gouvernement, bien que la participation ait été beaucoup plus faible que d’habitude après que les organisateurs des manifestations ont annulé les rassemblements officiels dans le sud et le centre du pays en raison des combats en cours entre Israël et les terroristes de Gaza.

À Tel Aviv, où le principal rassemblement attire généralement plus de 100 000 personnes chaque semaine, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés sur la place Dizengoff pour descendre la rue Kaplan, selon le site d’information Ynet.

Le nombre de participants a peu à peu augmenté jusqu’à bloquer le carrefour Azrieli, où la police s’est efforcée de les disperser.

Dans le nord d’Israël, 5 000 personnes ont participé à un rassemblement à Haïfa, et environ 1 000 personnes se sont rassemblées au carrefour Nahalal. Des rassemblements plus modestes ont également eu lieu dans d’autres villes et à d’autres jonctions.

« Qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, qu’il fasse chaud ou froid, en temps de guerre ou de paix, nous sommes là », a déclaré Shikma Bressler, l’une des chefs de file des mouvements de protestation lors de la manifestation de Nahalal. « Nous comprenons bien que le seul danger qui menace réellement l’existence de l’État d’Israël est la réforme judiciaire. »

La police a arrêté deux manifestants lors d’un rassemblement à l’échangeur de Karkur pour avoir interrompu la circulation.

Les manifestants anti-gouvernement se sont rassemblés à Tel Aviv tous les samedis soirs au cours des 19 dernières semaines, depuis que le gouvernement a annoncé son plan de réforme du système judiciaire. Bien que le processus législatif soit désormais suspendu, la coalition et l’opposition menant des négociations en vue de s’entendre sur un éventuel compromis, de nombreux membres de la coalition ont averti qu’ils pourraient poursuivre leurs efforts pour limiter les tribunaux, et, en conséquence, les rassemblements hebdomadaires se sont poursuivis.

Jusqu’au mois de mars, la coalition a fait en sorte d’adopter à grande vitesse une législation qui placera la plupart des nominations judiciaires sous le contrôle du gouvernement et limitera les pouvoirs de contrôle de la Haute Cour de justice.

Les opposants à cette loi estiment qu’elle privera la Haute Cour de justice de son pouvoir de contrôle et d’équilibre face au Parlement, ce qui érodera dangereusement le caractère démocratique d’Israël. Les partisans affirment, au contraire, que cette législation est nécessaire pour contrôler ce qu’ils considèrent comme un système judiciaire trop intrusif.

Les organisateurs de la manifestation ont déclaré vendredi qu’ils avaient annulé le principal rassemblement, « par souci de sécurité [des manifestants] ». Des voix dissidentes ont néanmoins exhorté les citoyens à se rendre sur le site de la rue Kaplan malgré l’annulation, et ce même s’il ne devait y avoir ni estrade ni discours.

Le groupe de protestation Crime Minister a accusé le gouvernement d’avoir lancé l’opération de Gaza afin de renforcer le soutien dont il jouit auprès de l’opinion publique.

Vendredi, les autorités ont également annulé un concert du boys band des années 90, les Backstreet Boys, prévu samedi à Rishon Lezion, en raison de la menace d’attaques à la roquette.

Cette décision a été prise un jour après que la star israélienne du rock Aviv Geffen a donné un concert dans le parc HaYarkon de Tel Aviv, malgré la menace de tirs de roquettes depuis Gaza, auquel ont assisté environ 40 000 personnes.

Cette décision a également été critiquée, mais Geffen a déclaré que les autorités avaient autorisé le spectacle et qu’il avait dit aux spectateurs que « personne ne fera taire Israël, jamais ! ».

Tsahal a déclaré samedi matin que les Palestiniens de la Bande de Gaza avaient lancé 1 234 roquettes et mortiers sur Israël depuis le début de l’Opération « Bouclier et Flèche », mardi.

Selon l’armée, au moins 976 de ces projectiles ont franchi la frontière, tandis que 221 sont retombés dans la Bande de Gaza – certains d’entre eux auraient tué quatre Palestiniens.

Tsahal a déclaré que les systèmes de défense aérienne – le Dôme de fer et la Fronde de David à moyenne portée – ont intercepté 373 des roquettes, ce qui représente un taux d’interception de 91 % des projectiles se dirigeant vers des zones peuplées. Plusieurs roquettes ont atterri à l’intérieur de villes, tuant une personne et en blessant plusieurs autres, tout en causant d’importants dégâts matériels.

Les autres ont atterri dans des zones ouvertes sans causer de dégâts, selon Tsahal. La plupart des roquettes ont visé des villes du sud d’Israël, mais certaines ont atteint le nord du pays, jusqu’à Tel Aviv.

Des médiateurs internationaux ont travaillé à l’établissement d’un cessez-le-feu entre les deux parties.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.