Israël en guerre - Jour 197

Rechercher

Tsahal rappelle des réservistes de la défense aérienne

Tsahal frappe le Hezbollah dans le sud du Liban après les attaques sur le mont Dov ; Les soldats de l'ONUST blessés ont été touchés par une bombe du Hezbollah - armée ; Un drone suspect a déclenché les sirènes près d’Eilat pendant la nuit, selon Tsahal ; Plusieurs responsables condamnent la violence des manifestations anti-gouvernement

La scène d'un attentat à la voiture-bélier, à Kochav Yaïr, à l'aube du 3 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran vidéo ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
La scène d'un attentat à la voiture-bélier, à Kochav Yaïr, à l'aube du 3 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran vidéo ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Deux roquettes tirées sur Sderot

Deux roquettes ont été tirées il y a peu de temps depuis la bande de Gaza sur la ville méridionale de Sderot, indique la municipalité.

L’une des roquettes a été abattue par le Dôme de Fer, tandis que la seconde a touché une zone dégagée à l’extérieur de la ville, a indiqué un porte-parole de Sderot.

Aucun dommage ou blessure n’a été signalé.

Des sirènes ont retenti dans la ville lors de l’attaque.

C’est la première fois en neuf jours que Sderot est la cible de tirs de roquettes.

Sullivan prévient que l’IPC pourrait déclarer la famine à Gaza d’ici quelques semaines

Des Palestiniens faisant la queue pour obtenir de la nourriture, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 8 novembre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)
Des Palestiniens faisant la queue pour obtenir de la nourriture, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 8 novembre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)

Le conseiller américain à la Sécurité nationale, Jake Sullivan, a averti ses homologues israéliens, lors de la réunion virtuelle d’hier sur Rafah, que l’organisation IPC (Integrated Food Security Phase Classification), soutenue par l’ONU, pourrait publier une déclaration de famine pour Gaza dans les semaines à venir, ce qui aurait des implications majeures pour Israël et les États-Unis, a rapporté le site d’information Axios.

Selon Sullivan, ce serait la troisième déclaration de ce type au 21e siècle.

Les responsables israéliens présents lors des réunions ont rétorqué qu’ils contestaient cette évaluation, mais leurs homologues américains ont souligné que Jérusalem était le seul gouvernement au monde à rejeter actuellement les évaluations de l’IPC.

Halevi défend la pression militaire pour parvenir à faire libérer les otages

« Nous faisons pression pour approfondir ces acquis, et nous faisons également pression pour essayer de provoquer un changement dans les négociations, pour parvenir à un accord sur la libération des otages. Il s’agit d’une tâche de la plus haute importance », déclare le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, s’adressant à des officiers à Khan Younès, dans le sud de Gaza, plus tôt dans la journée.

« Cela ne viendra que d’une pression plus forte et nous insisterons plus fort, même si [beaucoup est] nécessaire. Un autre bataillon démantelé, un autre commandant tué, une autre infrastructure détruite, c’est le moyen de faire pression pour éventuellement libérer les otages », dit-il.

Un cargo transportant 240 tonnes de nourriture initialement destinées aux Gazaouis est retourné à Larnaca

Un convoi maritime de nourriture non livrée à destination de Gaza est retourné à Chypre, après la mort de travailleurs humanitaires de World Central Kitchen (WCK) lors d’une frappe israélienne non intentionnelle lundi soir.

Un cargo transportant 240 tonnes de nourriture initialement destinées aux Palestiniens de Gaza est retourné à Larnaca à Chypre, après l’attaque meurtrière, jetant l’ancre juste à l’extérieur du port.

Un deuxième navire, l’Open Arms, propriété d’une ONG espagnole travaillant avec WCK, est arrivé plus tôt.

L’aide non livrée faisait partie d’un lot d’environ 340 tonnes envoyé à Gaza depuis Chypre le 30 mars. Les travailleurs humanitaires tués à Gaza venaient juste de terminer leur travail en déchargeant 100 tonnes d’une barge, également envoyée de Chypre.

Tsahal rappelle des réservistes de la défense aérienne

L’armée israélienne affirme avoir renforcé son dispositif de défense aérienne, rappelant des réservistes pour suivre une nouvelle évaluation.

Cette décision fait suite aux nombreuses menaces de riposte de l’Iran suite à l’assassinat présumé par Israël de Mohammad Reza Zahedi, le plus haut responsable du CGRI en Syrie, ainsi que de son adjoint, de cinq autres officiers du CGRI et d’au moins un membre du Hezbollah.

La Douzième chaîne rapporte qu’Israël est en état d’alerte face à une éventuelle réponse iranienne à la frappe menée en Syrie et qu’une frappe de représailles provenant du territoire iranien – et non de l’un de ses mandataires – nécessiterait une réponse plus significative de Tsahal.

L’ONU suspend les opérations d’aide nocturnes à Gaza après la frappe sur le WCK

Des gens se rassemblent autour de la carcasse d'une voiture utilisée par le groupe d'aide américain World Central Kitchen, qui a été touchée par une frappe israélienne la veille à Deir al-Balah dans le centre de la bande de Gaza, le 2 avril 2024. (Crédit : AFP)
Des gens se rassemblent autour de la carcasse d'une voiture utilisée par le groupe d'aide américain World Central Kitchen, qui a été touchée par une frappe israélienne la veille à Deir al-Balah dans le centre de la bande de Gaza, le 2 avril 2024. (Crédit : AFP)

Les Nations Unies (ONU) ont suspendu les déplacements de nuit pour au moins 48 heures afin d’évaluer les problèmes de sécurité suite à une attaque meurtrière de Tsahal contre un convoi de l’organisation humanitaire World Central Kitchen (WCK), a annoncé Stephane Dujarric, porte-parole de l’ONU, lors d’un point de presse.

L’attaque contre le WCK a eu lieu pendant la nuit.

Dujarric a précisé que la suspension avait commencé aujourd’hui. Le Programme alimentaire mondial (PAM) poursuit ses activités pendant la journée, y compris les efforts quotidiens pour envoyer des convois vers le nord de la bande de Gaza « où les gens meurent », a indiqué M. Dujarric.

« Avec la famine qui menace, il est vital que le personnel et les fournitures humanitaires puissent circuler librement et en toute sécurité dans la bande de Gaza », a-t-il déclaré aux journalistes.

Sanchez : l’explication israélienne suite à la mort des travailleurs humanitaires est « insuffisante et inacceptable »

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a déclaré que les explications fournies par Israël sur la mort de sept personnes travaillant pour l’organisation caritative World Central Kitchen lors d’une frappe aérienne à Gaza étaient insuffisantes et inacceptables, et il a demandé davantage de détails.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a qualifié l’incident d’ « événement tragique au cours duquel nos forces ont involontairement blessé des non-combattants », ajoutant que « cela se produisait en temps de guerre ».

Le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, a déclaré que la frappe était due à une « identification erronée » effectuée dans des conditions complexes de conflit.

« C’est inacceptable et insuffisant, et nous attendons une clarification beaucoup plus forte et plus détaillée, ce après quoi nous verrons quelles mesures prendre », a déclaré Sánchez lors d’un point presse mercredi lors de sa visite au Qatar.

World Central Kitchen a été fondée par le chef hispano-américain Jose Andres.

Les désaccords dans les négociations portent principalement sur le retour des déplacés dans le nord de Gaza, selon le Premier ministre qatari

Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères qatar Sheikh Mohammed bin Abdulrahman bin Jassim al-Thani s'exprime devant les journalistes lors d'une rencontre avec le secrétaire d'État Antony Blinken au Département d'État de Washington, le 5 mars 2024. (Crédit :  Drew ANGERER / AFP)
Le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères qatar Sheikh Mohammed bin Abdulrahman bin Jassim al-Thani s'exprime devant les journalistes lors d'une rencontre avec le secrétaire d'État Antony Blinken au Département d'État de Washington, le 5 mars 2024. (Crédit : Drew ANGERER / AFP)

Le Premier ministre qatari, Mohammed bin Abdulrahman al-Thani, a indiqué lors d’une conférence de presse que le principal point de désaccord, dans le cadre des négociations portant sur un accord prévoyant la remise en liberté des otages et la mise en place d’une trêve prolongée à Gaza, concernait le retour des Gazaouis déplacés sur le territoire palestinien.

Israël s’oppose à un retour incontrôlé des résidents du nord de Gaza, craignant qu’il n’entraîne une réapparition du Hamas dans des secteurs où l’armée a d’ores et déjà terminé ses opérations.

La frappe sur les humanitaires ne devrait pas impacter les négociations sur les otages – US

Des gens se réunissent autour de la carcasse d'une voiture qui était utilisée par les personnels de l'association humanitaire  World Central Kitchen qui a été frappée par l'armée israélienne, la veille, à Deir al-Balah, dans le centre de Gaza, le 2 avril 2024. (Crédit : AFP)
Des gens se réunissent autour de la carcasse d'une voiture qui était utilisée par les personnels de l'association humanitaire World Central Kitchen qui a été frappée par l'armée israélienne, la veille, à Deir al-Balah, dans le centre de Gaza, le 2 avril 2024. (Crédit : AFP)

Les États-Unis ne s’attendent pas à ce que le bombardement qui a tué sept travailleurs appartenant à l’organisation humanitaire World Central Kitchen à Gaza ait un impact sur les négociations portant sur un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas et sur la libération des otages et des prisonniers palestiniens, a répété la Maison Blanche.

« Les négociations sur un cessez-le-feu et sur la remise en liberté des otages continuent », a dit le porte-parole du Conseil national de Sécurité, John Kirby, lors d’un point-presse avec les journalistes. « Je ne m’attends pas à ce que cette frappe survenue hier ait un impact particulier ».

Tsahal frappe le Hezbollah dans le sud du Liban après les attaques sur le mont Dov

Images de frappes aériennes de Tsahal sur des positions et des infrastructures du Hezbollah dans le sud du Liban, à Kfarhamam, le 3 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran/X)
Images de frappes aériennes de Tsahal sur des positions et des infrastructures du Hezbollah dans le sud du Liban, à Kfarhamam, le 3 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran/X)

Tsahal dit avoir mené des frappes aériennes contre des positions et des infrastructures du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban, à Kfarhamam, il y a peu.

L’un de ces postes avait été utilisé pour lancer des missiles sur la région du mont Dov plus tôt dans la journée. Tsahal dit avoir pris pour cible la position et les terroristes à l’origine des tirs quelques minutes après l’attaque.

Tsahal a également frappé des bâtiments utilisés par le Hezbollah à Blida et Aynata la nuit dernière, et a bombardé des zones près d’Ayta ash-Shab plus tôt dans la journée pour « éliminer les menaces ».

Gallant : Israël renforce sa préparation et élargit ses opérations contre le Hezbollah

Le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d'un exercice du Commandement du Front intérieur, à Haïfa, le 3 avril 2024. (Crédit : Ariel Hermoni / Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d'un exercice du Commandement du Front intérieur, à Haïfa, le 3 avril 2024. (Crédit : Ariel Hermoni / Ministère de la Défense)

S’exprimant lors d’un exercice du Commandement du Front intérieur à Haïfa, le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré qu’Israël « renforçait sa préparation ». « Dans le même temps, nous étendons également nos opérations contre le Hezbollah, contre d’autres groupes qui nous menacent, nous frappons nos ennemis partout au Moyen-Orient », a-t-il déclaré.

Selon lui, l’un des principaux problèmes du pays aujourd’hui est la question des déplacés, alors que quelque 80 000 Israéliens ont dû évacuer de chez eux dans le nord d’Israël en raison des attaques quotidiennes du Hezbollah.

« Nous préférons… un accord qui aboutira à l’élimination de la menace, mais nous devons nous préparer à la possibilité [d’utiliser] la force au Liban, avec un scénario de guerre, qu’on étudie ici, et nous devons être préparés à ça et comprendre que ça pourrait arriver », a déclaré Gallant.

« Nous devons être préparés et prêts à affronter chaque scénario et chaque menace, contre des ennemis proches comme contre des ennemis lointains », a-t-il ajouté.

L’exercice devait permettre d’évaluer la coordination entre les autorités locales, les ministères et les services de secours dans un scénario de guerre, en prenant en compte la « nécessité croissante de ramener les habitants du nord chez eux », a indiqué le ministère de la Défense.

L’attaque et la réaction d’Israël mettent la solidarité avec ce pays « à rude épreuve »

Donald Tusk, président du Conseil européen, en 2014 (Crédit : Wikimedia Commons)
Donald Tusk, président du Conseil européen, en 2014 (Crédit : Wikimedia Commons)

Le Premier ministre polonais a estimé mercredi que l’attaque qui a tué sept travailleurs humanitaires à Gaza, dont un Polonais, ainsi que les réactions d’Israël à cette frappe, mettaient la solidarité avec ce pays « à rude épreuve ».

« Aujourd’hui, vous mettez cette solidarité à rude épreuve. L’attaque tragique contre les bénévoles et votre réaction suscitent une colère compréhensible », a déclaré Donald Tusk sur le service X, s’adressant directement au Premier ministre Benjamin Netanyahu et à l’ambassadeur d’Israël à Varsovie.

Sirènes entendues à Kiryat Shmona et dans les villes voisines de Galilée

Carte des endroits où les alertes à la roquette ont été déclenchées dans le nord du pays le 3 avril 2024. (Crédit : Alerte rouge)
Carte des endroits où les alertes à la roquette ont été déclenchées dans le nord du pays le 3 avril 2024. (Crédit : Alerte rouge)

Des sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes et de drones présumés retentissent dans toute la Galilée.

Les alarmes sont activées à Kiryat Shmona et dans les villes voisines du bassin de Galilée, ainsi que dans plusieurs communautés de Galilée occidentale.

Aucun blessé ou dégât n’a été signalé dans l’immédiat.

Liban : les observateurs de l’ONU ont été blessés par une mine

Un responsable judiciaire a déclaré mercredi à l’AFP à Beyrouth que l’explosion ayant blessé samedi trois observateurs de l’ONU et leur traducteur dans le sud du Liban, frontalier d’Israël, était due à une mine.

« Les premiers résultats de l’enquête de l’armée libanaise ont révélé que les observateurs avaient été blessés par une mine », a indiqué le responsable judiciaire.

L’armée israélienne a elle affirmé mercredi que l’explosion était liée à une charge précédemment placée dans le secteur par le groupe terroriste libanais du Hezbollah.

Le ministre de l’Agriculture accueille une délégation autrichienne venue en « amie »

Le ministre de l'Agriculture Avi Dichter (à droite) rencontrant le président autrichien du Conseil national Wolfgang Sobotka, à la Knesset, à Jérusalem, le 3 avril 2024. (Crédit : Bureau du ministre de l'Agriculture)
Le ministre de l'Agriculture Avi Dichter (à droite) rencontrant le président autrichien du Conseil national Wolfgang Sobotka, à la Knesset, à Jérusalem, le 3 avril 2024. (Crédit : Bureau du ministre de l'Agriculture)

Le ministre de l’Agriculture Avi Dichter a accueilli une délégation autrichienne dirigée par Wolfgang Sobotka, président du Conseil national, la chambre basse du Parlement autrichien.

Lors de leur rencontre, qui a lieu à la Knesset, les cinq membres de la délégation ont pressé Dichter de dire qui gouvernera Gaza après le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Selon une déclaration du bureau de Dichter, ce dernier a souligné qu’il n’y avait « aucune intention » d’amener l’Autorité palestinienne (AP) à Gaza. Il a également affirmé que l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) avait détourné les fonds des donateurs au profit du Hamas.

Le bureau de Dichter a souligné que les invités avaient exprimé leur soutien à Israël et à son droit à se défendre.

Remous à la Knesset : Des parents d’otages s’enduisent les mains et les vitres de peinture jaune

Des parents d'otages protestant, les mains peintes en jaune, à la Knesset, le 3 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran vidéo de la chaîne de la Knesset ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des parents d'otages protestant, les mains peintes en jaune, à la Knesset, le 3 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran vidéo de la chaîne de la Knesset ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le chaos a éclaté dans la galerie au-dessus du plénum de la Knesset lorsque des militants et des parents d’otages de Gaza ont projeté de la peinture jaune sur les fenêtres en verre, tandis que certains se sont couvert les mains de jaune, la couleur qui est devenue associée au sort des captifs toujours retenus dans l’enclave.

Le personnel de sécurité a immédiatement fait face aux manifestants, les a repoussés des vitres et les a escortés vers la sortie.

L’incident a lieu alors que les députés de l’assemblée plénière votent sur un projet de loi relatif au climat.

Plusieurs membres de l’opposition présents dans le plénum ont levé la main en signe de solidarité avec les manifestants de la galerie supérieure.

Après une intervention chirurgicale, Netanyahu travaille à domicile pour l’instant

Après avoir quitté l’hôpital hier – où il a été opéré d’une hernie dans la nuit de dimanche à lundi – le Premier ministre Benjamin Netanyahu travaille à domicile, a déclaré un responsable israélien au Times of Israel.

Aucune date n’a été fixée pour son retour au bureau pour le moment, a ajouté le fonctionnaire.

Le Premier ministre, âgé de 74 ans, participe à des réunions à partir d’une ligne de vidéoconférence sécurisée. « Il est impliqué, il dirige les opérations », a déclaré le fonctionnaire.

Tsahal: les soldats de l’ONU blessés ont été touchés par une bombe placée par le Hezbollah

Des soldats de la force de maintien de la paix des Nations unies au Liban (FINUL) se tiennent le long du mur frontalier avec Israël, dans le village libanais d'Adaiseh, le 15 mai 2021. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)
Des soldats de la force de maintien de la paix des Nations unies au Liban (FINUL) se tiennent le long du mur frontalier avec Israël, dans le village libanais d'Adaiseh, le 15 mai 2021. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)

Un groupe de gardiens de la paix de l’ONU a été blessé par une bombe placée en bord de route par le Hezbollah dans la région de Rmeish, dans le sud du Liban, lors d’une explosion que les autorités libanaises ont attribuée à Israël.

Peu après l’incident du 30 mars, l’armée israélienne a nié avoir effectué des frappes dans la région de Rmeish. Des médias liés au Hezbollah et des sources de sécurité ayant parlé à Reuters avaient affirmé que les forces israéliennes avaient effectué une frappe de drone sur un véhicule transportant quatre employés de l’ONU.

Le porte-parole en langue arabe de Tsahal, le lieutenant-colonel Avichay Adraee, déclare que selon les dernières informations dont dispose l’armée, les soldats de la paix de l’ONU ont été blessés par « un engin explosif qui avait été placé par le Hezbollah dans le secteur ».

Selon l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST), les quatre observateurs effectuaient une patrouille à pied et n’étaient pas à bord d’un véhicule comme le laissaient entendre les rapports initiaux. L’ONUST a déclaré qu’ils ont été blessés après qu’un « obus a explosé près de leur position ».

Tsahal : Un drone suspect a déclenché les sirènes près d’Eilat pendant la nuit

Vue d'un arbre depuis l'autoroute de l'Arava, dans le sud d'Israël, le 8 janvier 2013. (Crédit : Nati Shohat/FLASH90)
Vue d'un arbre depuis l'autoroute de l'Arava, dans le sud d'Israël, le 8 janvier 2013. (Crédit : Nati Shohat/FLASH90)

Vers 1 heure du matin, un drone suspect volant depuis l’est a pénétré dans l’espace aérien israélien dans la région de l’Arava, juste au nord d’Eilat, selon l’armée israélienne.

La « cible aérienne suspecte » a déclenché les sirènes d’un magasin populaire en bordure de route dans la région.

Tsahal affirme avoir tiré un missile d’interception sur la cible, sans que l’on sache s’il a été abattu.

L’incident fait l’objet d’une enquête approfondie, indique l’armée.

Il survient un jour après qu’un drone a frappé une zone ouverte en Jordanie, près de l’aéroport Ramon dans le sud d’Israël. En début de semaine, un drone lancé depuis l’Irak a touché un hangar de la base de la marine israélienne à Eilat.

Tsahal continue de mettre à mal les infrastructures du Hamas, capture ou tue des terroristes

Des soldats de l'armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 3 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l'armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 3 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les troupes de l’armée israélienne continuent de combattre le groupe terroriste palestinien du Hamas dans le sud de la bande de Gaza, à Khan Younès, indique Tsahal dans une mise à jour matinale.

L’armée indique que la 7e Brigade du Corps Blindé Mécanisé a localisé des armes à Khan Younès, tandis que l’armée de l’air et les ingénieurs de combat ont détruit l’infrastructure du Hamas, notamment des dépôts d’armes, dans la même zone.

La Brigade Commando et la Brigade Givati ont opéré dans le quartier d’al-Amal de Khan Younès, où au cours de la journée écoulée, les troupes ont tué et capturé de nombreux terroristes, selon Tsahal.

L’armée déclare que des avions de combat ont frappé plusieurs bâtiments et tunnels piégés dans la bande de Gaza au cours de la journée écoulée, et que d’autres avions ont frappé des dizaines d’autres sites, dont des dépôts d’armes, des lance-roquettes et des bâtiments utilisés par le Hamas.

Les sirènes de roquettes retentissent dans les villes de Galilée occidentale

Des sirènes de roquettes ont été déclenchées en Galilée occidentale, notamment dans les communautés de Shtula, Shomera, Zarit et Even Menachem.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.