Les super-héros juifs américains de BD, exposés au Musée Juif de Belgique
Rechercher

Les super-héros juifs américains de BD, exposés au Musée Juif de Belgique

Batman, Superman, Captain America, ou encore Spiderman, figures centrales de nos cultures contemporaines, sont nés d'une génération de dessinateurs juifs américains

« Super Heroes Never Die », jusqu’au 26 avril 2020 au Musée Juif de Belgique.
« Super Heroes Never Die », jusqu’au 26 avril 2020 au Musée Juif de Belgique.

« Comment naissent les super-héros ? » : une question à laquelle promet de répondre le Musée Juif de Bruxelles dans une exposition consacrée aux héros de bandes dessinées jusqu’au 26 avril 2020.

L’évènement, intitulé « Super Heroes Never Die. Comics and Jewish Memories », regroupe plus de 200 œuvres, et notamment des planches originales des X-Men et de Captain America.

Il vise à montrer de quelle façon la bande dessinée américaine s’est impliquée dans l’histoire.

« À la veille de la Seconde Guerre mondiale, une génération de dessinateurs juifs américains, si soucieux de s’intégrer qu’ils dissimulent leurs patronymes aux consonances étrangères, donnent naissance aux plus célèbres super-héros : Batman, Superman, Captain America, ou Spiderman », écrit l’institution belge.

Paul Levitz, Joe Staton, Superman, DC Special, 29, 1977 © DC Comics

« Près d’un siècle plus tard, les super-héros restent des figures centrales de nos cultures contemporaines. Si les causes qu’ils défendent ont changé, les questions d’identité et d’intégration, déjà abordées dans les années 1930, s’y lisent encore. Parce qu’une société en crise a toujours besoin de super-héros. »

L’exposition, née au Musée d’art et d’histoire du judaïsme à Paris, a depuis voyagé à travers le monde, et notamment en Europe, au Brésil et en Australie.

Dans une version revue et actualisée, elle se divise en cinq volets chronologiques : « Du shtetl à la ‘métropole dévorante’ (1914-1936) ; « Justiciers et super-héros (1938-1979) » ; « Will Eisner : du comic book au roman graphique (1933-1990) » ; « Narration mémorielle (1952-2001) » ; « Les super-héros ne meurent jamais (1966-2019) ».

Ben Katchor, Adventures in Yiddishland, 2005 © Ben Katchor

L’exposition « L’autre c’est moi », consacrée à l’histoire commune des Juifs et musulmans du Maroc, sera elle ouverte au Musée Juif de Belgique jusqu’au 3 mai 2021.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...