Les vacanciers israéliens mis en garde contre la « menace terroriste imminente » dans le Sinaï
Rechercher

Les vacanciers israéliens mis en garde contre la « menace terroriste imminente » dans le Sinaï

Alors que débute la saison touristique, le Bureau de la Lutte Anti-terrorisme indique que l'EI représente la menace terroriste la plus importante, également en Turquie et en Europe

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Photo d'illustration d'une station balnéaire dans la péninsule du Sinaï le 16 octobre 2016 (Crédit : Johanna Geron/FLASH90)
Photo d'illustration d'une station balnéaire dans la péninsule du Sinaï le 16 octobre 2016 (Crédit : Johanna Geron/FLASH90)

Israël a intensifié ses mises en garde contre les citoyens qui se rendraient dans la péninsule du Sinaï lundi, craignant des attaques imminentes par l’État islamique, tout en sachant que des milliers de personnes ne tiendront pas compte de ces avertissements et se rendront dans la région dans les mois à venir.

Cet avertissement, provenant du Bureau de la Lutte anti-terrorisme israélien, marque le début officieux de la saison des vacances, à deux semaines de la fête de Pessah (Pâque juive).

Eitan Ben-David, chef du Bureau de la Lutte anti-terroriste, a déclaré aux journalistes que le Sinai, qui a été cette année le théâtre d’un conflit sanglant entre les groupes affiliés à l’État islamique et les Forces égyptiennes, est déjà au niveau maximal d’alerte pour l’agence, ce qui indique que la menace est réelle.

Ben-David a indiqué qu’au regard de la menace qui plane sur le Sinaï, Israël « envisage de fermer le passage de la frontière Taba vers l’Égypte, mais n’a pas l’intention de le faire pour le moment ».

Les Israéliens ont également été mis en garde contre les déplacements vers la Turquie, classés danger numéro deux par l’agence, étant donné les attaques terroristes perpétrées à Istanbul et dans d’autres villes turques ces derniers mois, notamment en janvier, où une Israélienne a été tuée, et une seconde en mars, ou 3 Israéliens ont trouvé la mort.

Israël enjoint donc ses ressortissants à ne pas se rendre dans l’une de ces deux destinations, où bien de les quitter s’ils s’y trouvent déjà.

Autrefois destination populaire pour les vacanciers israéliens et autres, le Sinaï agité est en proie aux attentats perpétrés par un groupe affilié à l’État islamique, appelé Province du Sinaï, qui a notamment abattu un avion de passagers russe en 2015.

Malgré les efforts mis en œuvre par les forces égyptiennes pour combattre le groupe, il a rebondi et lancé des attaques contre les troupes et les civils égyptiens, notamment les chrétiens coptes ces derniers mois, a ajouté Ben-David.

« Actuellement, il y a une sérieuse menace terroriste, dirigée contre les touristes, et notamment contre les touristes israéliens, dans un futur proche », a-t-il indiqué.

Alors que le Hezbollah a été accusé d’attaques contre des israéliens à l’étranger, qui ont fait des dizaines de morts au fil des ans, l’allié de l’Iran ne présente actuellement pas autant de menace que l’État islamique, estime Ben-David.

Le groupe État islamique, aussi connu sous sa dénomination en arabe Daesh, représente une menace à la fois en tant que groupe qui attaque directement, mais à cause des « loups solitaires » qui s’inspirent de ce groupe terroriste pour commettre des attentats en son nom, sans pour autant en avoir officiellement le soutien.

L’État islamique a perdu du terrain récemment en Irak et en Syrie, ce qui pourrait pousser ses combattants étrangers à revenir dans leurs pays d’origine, ce qui facilite donc les attaques du groupe terroriste, a-t-il poursuivi, en conseillant aux Israéliens de se rendre dans des endroits plus sécurisés, tels que l’Europe occidentale pour rester vigilant.

« Tant que l’État islamique est en détresse, il tentera de mener des attentats dans le monde, contre des Chrétiens, des Croisés, et peut-être des juifs », a indiqué Ben-David.

Dans le Sinaï, les responsables espèrent qu’un discours plus ferme contribuera à dissuader les Israéliens qui s’y rendent toujours. Les touristes intrépides prétendent que le groupe État islamique n’est puissant que dans le nord de la péninsule et que leur voyage est prévu en amont avec des chauffeurs et des hôtels qui connaissent la région.

« Nous y travaillons toute l’année. Nous regardons ce qui s’y passe. Nous n’avons aucun intérêt à crier au loup. Nous pensons ce que nous disons. La menace est sérieuse », a déclaré Ben-David depuis son bureau dans la base militaire Kirya à Tel Aviv.

Ailleurs, les menaces restent inchangées depuis que le bureau a diffusé ses mises en garde avant Pessah de l’année dernière, qui marque à la fois une semaine de voyages et le début de la saison touristique. En dépit de la place que prend l’État islamique dans la menace internationale, le bureau a indiqué que le Hamas et le Hezbollah sont toujours susceptibles de commettre des attentats.

La Jordanie et le reste de l’Égypte, à part le Sinaï, sont troisième sur le classement du bureau, au regard de leur proximité respective avec la Syrie et le Sinaï.

Le Maroc occupe la quatrième position.

Les régions africaines contrôlées par Boko Haram, une branche d’AL Qaïda, et le groupe terroriste al-Shabat sont également sous menace terroriste « imminente », tout comme d’autres régions en proie à des conflits, comme la région du Cachemire, le sud de la Thaïlande et le sud des Philippines.

Ben-David a ajouté que son organisation travaillait avec les communautés locales pour savoir où se tiendront des évènements communautaires à l’occasion de Pessah, de par le monde, afin d’être en mesure de réagir en cas de besoin.

Il encourage les Israéliens à rester vigilants à l’étranger, notamment aux États-Unis, en Russie, en France, en Belgique, en Allemagne et en Inde.

En décembre, Israël a diffusé une série de recommandations aux voyageurs en destination de l’ Inde, évoquant des « menaces concrètes ». Elles ont été annulées la semaine suivante.

Bien qu’aucune recommandation particulière n’ait été diffusée pour l’Europe occidentale, le bureau a indiqué que les Israéliens doivent rester vigilants lorsqu’ils se rendent dans des lieux touristiques très fréquentés.

Ben-David a évoqué l’attentat de Londres de la semaine dernière, et a affirmé que c’est le genre d’attentat qui pourrait se produire.

Il a également rappelé le souvenir de l’attentat à la voiture bélier qui a eu lieu au marché de Noël de Berlin l’an dernier. Il a expliqué sa crainte pour les semaines à venir, qui marqueront la fête de Pessah et les vacances de Pâques.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...