Rechercher

Les victimes de l’attentat de Hadera identifiées : Yezen Falah et Shirel Aboukrat

La police sa salué leur bravoure, affirmant qu'ils ont sauvé de nombreux civils, « sacrifiant leur vie pour la sécurité du peuple d'Israël » à seulement 19 ans

Les agents de la police des frontières Yezen Falah à droite, et Shirel Aboukrat, tous deux âgés de 19 ans, ont été tués lors d'une attaque terroriste dans la ville de Hadera, le 27 mars 2022 (Crédit : Police)
Les agents de la police des frontières Yezen Falah à droite, et Shirel Aboukrat, tous deux âgés de 19 ans, ont été tués lors d'une attaque terroriste dans la ville de Hadera, le 27 mars 2022 (Crédit : Police)

La police a identifié les deux personnes tuées dans l’attaque terroriste de Hadera comme étant les agents de la police des frontières Yezen Falah et Shirel Aboukrat, tous deux âgés de 19 ans, affirmant que les deux agents avaient sauvé de nombreuses vies lors de l’attaque.

« Les deux officiers sont morts ce soir en combattant des terroristes armés », a indiqué la police des frontières dans un communiqué dimanche après minuit, ajoutant que trois autres officiers avaient été blessés.

Falah, un habitant du village druze de Kisra-Sumei en Galilée a rejoint la police des frontières il y a un an et laisse derrière lui ses parents et un frère et une sœur, a indiqué la police.

Abukarat, une résidente de Netanya, a rejoint les rangs de la police des frontières il y a 6 mois et laisse derrière elle ses parents et un frère, selon le communiqué.

« Ils se sont battus avec bravoure, nous partageons le chagrin et embrassons les familles des héros Yezen et Shirel – qu’ils reposent en paix – qui ont défendu les citoyens avec leurs corps et sauvé de nombreuses vies », indique le communiqué, les qualifiant de « jeunes combattants très motivés qui ont sacrifié leurs vies pour la sécurité du peuple d’Israël ».

Les deux terroristes qui ont commis l’attaque seraient des partisans de l’État islamique. La fusillade est survenue quelques jours après une attaque terroriste meurtrière dans la ville méridionale de Beer Sheva, également été commise par un homme qui a tenté de rejoindre le groupe djihadiste, faisant craindre de nouvelles attaques inspirées par l’organisation terroriste. Par ailleurs, les responsables avaient mis en garde contre une flambée de violence avant et pendant le mois sacré du Ramadan, qui commence plus tard cette semaine.

La police israélienne inspecte les lieux d’une fusillade à Hadera, en Israël, le dimanche 27 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Des images de caméras de sécurité de la scène ont montré les deux hommes armés, barbus et vêtus de combinaisons blanches, ouvrant le feu sur des passants et des policiers à un arrêt de bus de la ville, à proximité de plusieurs restaurants.

La vidéo montrait l’un des hommes armés tirant plusieurs fois sur une victime allongée sur le sol, avant de lui arracher son arme automatique. Il a également ouvert le feu sur un homme qui passait devant les lieux à bicyclette.

La police a déclaré que plusieurs officiers avaient été blessés lors de l’attaque puis lors d’un échange de tirs avec les terroristes peu de temps après.

Les deux terroristes ont été abattus par des policiers en civil qui mangeaient dans un restaurant non loin, ont indiqué des responsables de la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...