Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

L’état de santé de Netanyahu « bon » après la pose d’un pacemaker

L'opération a eu lieu dans la nuit, à la veille d'un vote de la coalition sur le projet de refonte du système judiciaire judiciaire et une semaine après une brève hospitalisation

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu adressant un message vidéo expliquant qu'il va aller à l'hôpital pour se faire poser un pacemaker, le 23 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu adressant un message vidéo expliquant qu'il va aller à l'hôpital pour se faire poser un pacemaker, le 23 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, 73 ans, a subi une intervention cardiaque réussie pour se faire implanter un pacemaker en tout début de matinée, dimanche, à l’hôpital Sheba de Ramat Gan, une semaine après avoir été hospitalisé pour déshydratation et à la veille d’un vote déterminant, à la Knesset, visant à faire adopter la toute première législation entrant dans le cadre du plan de refonte du système de la justice controversé avancé par sa coalition.

Lors de son bref passage à l’hôpital, la semaine dernière, les médecins avaient posé un moniteur cardiaque au chef de gouvernement à des fins de surveillance.

Aux environs de 4 heures du matin, l’hôpital a indiqué que l’acte de chirurgie – qui a été réalisée par le professeur Roy Beinart et par le professeur Eyal Nof — s’était bien terminé, qu’il n’y avait pas de complications et que le Premier ministre était dans un « bon » état de santé. Il a fait savoir qu’il allait « rester en observation au sein de l’unité de cardiologie à Sheba ».

Le Bureau du Premier ministre a indiqué, de la manière manière, que l’opération s’était bien déroulée, que Netanyahu se sentait bien et qu’il allait quitter l’hôpital ce dimanche.

Un pacemaker est un petit appareil qui stimule le cœur pour contrôler ou pour augmenter le nombre de pulsions cardiaques si ces dernières sont trop lentes ou trop irrégulières. Son implantation prend plusieurs heures et les patients ayant subi cette intervention quittent habituellement l’hôpital le même jour ou le jour suivant, selon l’hôpital Mayo Clinic, aux États-Unis, ou le NHS (National Health Service) au Royaume-Uni.

Il y a une semaine, Netanyahu avait été hospitalisé samedi et dimanche après s’être plaint de vertiges à l’issue d’une journée au lac de Tibériade, vendredi. Il avait alors reconnu avoir passé plusieurs heures sous le soleil et sous une chaleur écrasante « sans chapeau et sans eau ».

A l’époque, Sheba avait indiqué que les médecins avaient réalisé une série d’examens et qu’ils avaient déterminé que le cœur du chef de gouvernement était « complètement normal » et « qu’à aucun moment, une arythmie n’a été découverte. » Toutefois, l’établissement hospitalier avait ajouté que les médecins « ont décidé d’utiliser un moniteur Holter sous-cutané, comme c’est normal de le faire » – un dispositif qui contrôle le cœur et qui émet un signal en cas d’irrégularité cardiaque.

Dans un message vidéo, peu avant une heure du matin, Netanyahu a dit : « Il y a une semaine, j’ai été équipé d’un appareil de contrôle cardiaque. Cet appareil a émis un signal sonore ce soir pour m’indiquer que je devais être équipé d’un stimulateur cardiaque rapidement. Je dois le faire dès ce soir. Je suis dans une forme excellente mais j’écoute mes médecins ».

A LIRE – Netanyahu n’a pas désigné de ministre suppléant : Que cela signifie-t-il ?

Le ministre de la Justice Yariv Levin, l’architecte du projet de refonte judiciaire, a été désigné Premier ministre suppléant pendant l’acte chirurgical, Netanyahu devant subir une anesthésie générale.

Dans la mesure où Netanyahu n’a pas désigné un Premier ministre par intérim de manière permanente et que son remplaçant est choisi au cas par cas, les ministres ont approuvé la nomination de Levin lors d’un vote par téléphone.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Justice Yariv Levin lors des délibérations sur le projet de loi interdisant le réexamen, par les juges, des décisions gouvernementales à l’aune de la « raisonnabilité », le 10 juillet 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Netanyahu a fait savoir que ses médecins lui avaient dit qu’il pourrait quitter l’hôpital à temps pour prendre part aux votes prévus sur le projet de loi controversé sur la « raisonnabilité » – un texte qui interdira aux juges de réexaminer les décisions gouvernementales à l’aune de cette notion juridique et sur la base de « leur caractère raisonnable ».

La Knesset devrait commencer à débattre du projet de loi dans la matinée de dimanche, avant son passage en seconde et en troisième lecture qui devraient avoir lieu lundi ou mardi.

La législation, qui entre dans le cadre du plan plus large de refonte du système de la justice israélien, a suscité une opposition intense avec des centaines de milliers d’opposants qui sont descendus dans les rues d’Israël. De nombreuses tentes ont été dressées près de la Knesset et environ 10 000 réservistes ont fait savoir qu’ils cesseraient d’assurer leur service volontaire si ce texte polémique devait être définitivement approuvé.

Des militants anti-refonte judiciaire vus à côté de leurs tentes au petit matin, au parc Sacher à Jérusalem, le 22 juillet 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Dans sa vidéo, Netanyahu a assuré être en pourparlers constants avec les politiciens et qu’il espérait qu’un accord serait conclu avec l’opposition sur le texte de loi. Les médias israéliens ont toutefois fait savoir, de leur côté, qu’il n’y avait pas eu de contact, ce week-end, avec les leaders des partis de l’opposition Yair Lapid et Benny Gantz.

La réunion hebdomadaire de cabinet qui était prévue dimanche matin a été reportée à une date indéterminée.

Des discussions sécuritaires essentielles ont aussi été reportées. Cela a notamment été le cas d’une rencontre entre le chef du gouvernement et le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, sur l’impact sur la sécurité israélienne du projet de loi sur la « raisonnabilité ». Un entretien devait aussi porter sur les mises en garde des réservistes.

Selon des informations parues dans la presse dimanche matin, le ministre de la Défense Yoav Gallant est allé voir Netanyahu à l’hôpital Sheba.

L’opération chirurgicale de Netanyahu – et l’annonce au beau milieu de la nuit qui a été faite juste avant l’intervention en elle-même – intervient dans un contexte de critiques croissantes portant sur le manque de transparence des informations portant sur l’état de santé du Premier ministre et sur le fait qu’au cours de sa précédente hospitalisation, des informations n’avaient été transmises par l’hôpital qu’en coordination avec le bureau du Premier ministre ou par le bureau lui-même.

A LIRE : Des questions sur l’état de santé du Premier ministre après son hospitalisation

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.