Levana Malihi, 60 ans, tuée par un terroriste palestinien, a été enterrée à Jérusalem
Rechercher

Levana Malihi, 60 ans, tuée par un terroriste palestinien, a été enterrée à Jérusalem

La mère de 3 enfants et grand-mère de 6 petits-enfants a travaillé pendant 30 ans à la Knesset et était “aimée de tous”

Levana Malihi, 60 ans, (à gauche), et le policier Yosef Kirma, 29 ans, ont été tués pendant une attaque terroriste à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)
Levana Malihi, 60 ans, (à gauche), et le policier Yosef Kirma, 29 ans, ont été tués pendant une attaque terroriste à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)

Levana Malihi, l’une des deux Israéliens tués par un terroriste palestinien dimanche matin à Jérusalem, a été enterrée dimanche soir dans la capitale.

Malihi et un policier, le premier sergent Yosef Kirma, 29 ans, ont été tués pendant une attaque à main armée. Six autres personnes ont été blessées.

Malihi, mère de trois enfants et grand-mère de six petits-enfants, était une employée retraitée de la Knesset. Elle a été enterrée peu après 20h00 au cimetière Har Hamenuhot. Sa famille a demandé que les médias ne soient pas présents et que le temps de faire leur deuil leur soit laissé.

L’attaque a commencé quand le terroriste est passé en voiture devant le siège de la police rue Haim Bar-Lev, une des artères principales de la ville où passe aussi le tramway, et a ouvert le feu sur un groupe de personnes, touchant une femme. Il a continué à grande vitesse par la rue Charles Simon Clermont-Ganneau, où il a tiré et blessé mortellement Malihi.

Après avoir tiré deux fois sur des civils, il s’est dirigé vers le quartier arabe de Sheikh Jarrah, où il a été abattu pendant un échange de tirs avec la police. C’est à ce moment que Kirma a été tué.

La police scientifique israélienne collecte des preuves dans la voiture appartenant à une victime après une attaque à main armée près du siège de la police à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)
La police scientifique israélienne collecte des preuves dans la voiture appartenant à une victime après une attaque à main armée près du siège de la police à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)

Malihi a travaillé à la Knesset pendant plus de 30 ans avant sa retraite en 2010, a déclaré dans un communiqué le porte-parole du Parlement. « Les anciens employés se rappellent d’une femme très chaleureuse, aimée de tous, dévouée, attentionnée et modeste », a-t-il déclaré.

Elle a été mortellement blessée par le terroriste pendant qu’elle attendait avec un groupe d’Israéliens à un arrêt de transport en commun.

Son neveu Harel a déclaré aux journalistes que la famille avait demandé de l’intimité dans ces moments difficiles.

« La famille est dans le deuil et la douleur, et essaie encore de gérer cette dure nouvelle », a-t-il déclaré.

Yosef Kirma, membre de l’unité d’élite de reconnaissance de la police de Jérusalem, a été tué en tentant d’arrêter le terroriste pendant que celui-ci ouvrait le feu contre les policiers à la colline des munitions, a annoncé la police. « Il a poursuivi vaillamment le terroriste afin de le neutraliser et d’empêcher que plus de mal soit fait à des passants innocents », a déclaré la police dans un communiqué.

Kirma, qui habitait à Mevasseret Zion, dans la banlieue de Jérusalem, a été enterré dans la section de la police du cimetière militaire du mont Herzl dimanche. Des centaines de personnes ont rejoint sa famille, le chef de la police Roni Alsheich et ses collègues policiers pour la cérémonie. Il laisse derrière lui sa femme, qu’il a épousée il y a cinq mois, ses parents et deux frères. Il avait été décoré après avoir aidé à stopper une attaque terroriste en décembre 2015, et a été promu à titre posthume au grade de premier sergent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...