Rechercher

Levin accuse Baharav-Miara et Hayut de mener une tentative de « coup d’État »

Le ministre de la Justice s'en prend aux fonctionnaires qui exigent de Netanyahu qu'il réponde à la requête visant à le déclarer inapte en raison d'un conflit d'intérêts

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec le ministre de la Justice, Yariv Levin à ses côtés, présidant la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 12 février 2023. (Crédit : Amit Shabi/Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec le ministre de la Justice, Yariv Levin à ses côtés, présidant la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 12 février 2023. (Crédit : Amit Shabi/Pool)

Le ministre de la Justice, Yariv Levin, a accusé dimanche la Procureure générale, Gali Baharav-Miara, et la présidente de la Cour suprême, Esther Hayut, de chercher à « faire un coup d’État » contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Dans une déclaration, Levin a dénoncé un recours déposé auprès de la Haute Cour visant à obliger Netanyahu à prendre un congé. La requête, déposée la semaine dernière par l’ONG Mouvement pour un gouvernement de qualité, soutenait que Netanyahu, en cherchant à promulguer des changements judiciaires radicaux, violait un accord sur les conflits d’intérêts qui lui interdit de s’impliquer dans des affaires qui pourraient avoir un impact sur son procès pour corruption en cours.

À LIRE – État d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

« Une tentative d’éviction d’un Premier ministre contre la loi, tout en piétinant le choix démocratique, n’est pas différente d’un putsch mené avec des tanks », a estimé Levin.

« L’intention est la même intention, et le résultat est le même résultat. Nous ne permettrons pas cette tentative de coup d’État, qui illustre à quel point le système judiciaire a besoin d’une réforme – une réforme qui rétablira la démocratie et l’équilibre des pouvoirs entre les autorités gouvernementales », a-t-il déclaré.

« Il s’agit d’un groupe d’avocats qui ne respectent pas les résultats de l’élection législative et qui travaillent maintenant à réaliser un coup d’État et à déclarer le Premier ministre Benjamin Netanyahu inapte », a déclaré Levin.

« Il n’est pas étonnant que les partenaires de cette démarche soient les mêmes qui mènent l’opposition à la réforme du système judiciaire : l’ONG de gauche, la Procureure générale et le juge de la Cour suprême », a déclaré Levin, en référence à Baharav-Miara et Hayut.

L’ex-Premier ministre et député Benjamin Netanyahu arrivant pour une audience lors de son procès, au tribunal de Jérusalem, le 17 mai 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Eliad Shraga, fondateur de l’ONG Mouvement pour un gouvernement de qualité, qui a déposé le recours pour évincer Netanyahu, a repoussé l’affirmation de Levin selon laquelle son organisation était de gauche, disant qu’il serait prêt à la contester devant un tribunal.

« Mouvement pour un gouvernement de qualité est un mouvement qui œuvre à la préservation de l’État de droit, de gauche comme de droite », a déclaré Shraga dans un communiqué. « L’accusation infondée selon laquelle il s’agit d’une organisation de gauche ne tient pas la route. J’appelle le ministre Levin à s’excuser pour ses propos, ou alternativement à lever son immunité [parlementaire], et nous vérifierons si ses propos résistent à un examen juridique. »

Samedi, les dirigeants de la coalition ont critiqué la Haute Cour de justice pour avoir reçu le recours, affirmant que le fait que la Cour délibère d’une telle possibilité équivaut à un coup d’État militaire.

Le groupe affirme que Netanyahu viole un accord sur les conflits d’intérêts qui l’empêche de s’impliquer dans des affaires qui pourraient avoir un impact sur son procès en cours dans lequel il est accusé de corruption, y compris le projet de loi que sa coalition fait avancer et qui réduirait considérablement la capacité de la Haute Cour à invalider des lois et donnerait aux politiciens un contrôle total sur le choix des juges.

Vendredi, la Cour a déclaré que Netanyahu et Baharav-Miara devraient présenter leurs arguments avant le 12 mars.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.