L’ex-maire juif de Montréal condamné à un an de prison pour fraudes
Rechercher

L’ex-maire juif de Montréal condamné à un an de prison pour fraudes

Après sa condamnation au mois de janvier sur huit chefs d'accusation, notamment pour corruption, Michael Applebaum a promis d'être une personne meilleure lorsqu' il sortira

Michael Applebaum en 2009. (Crédit : Wikimedia Commons)
Michael Applebaum en 2009. (Crédit : Wikimedia Commons)

Le premier maire juif de Montréal a été condamné à un an de prison suite à un verdict où il a été reconnu coupable de huit chefs d’accusation, notamment de corruption, abus de confiance et fraude.

« Je peux garantir à vous et à ma famille que je serai une meilleure personne lorsque je sortirai », a expliqué Michael Applebaum devant un tribunal provincial lors de l’audience de prononciation de la peine qui a eu lieu jeudi. Il a également écopé de deux ans de mise à l’épreuve.

Applebaum, 54 ans, a été pendant sept mois maire par intérim de Montréal avant d’être arrêté en 2013 à son domicile pour des délits présumés commis entre 2006 et 2012 alors qu’il était maire du plus grand quartier de la ville.

Il s’était présenté sur une plate-forme prônant l’arrêt de la corruption à la mairie.

La condamnation concernait l’acceptation de pots-de-vins et d’avantages divers de la part d’entreprises d’ingénierie et de développeurs immobiliers en échange de l’approbation de projets.

Applebaum risquait jusqu’à cinq années d’emprisonnement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...