L’homme de Tibériade qui a décapité son ex-femme n’était “pas sain d’esprit”
Rechercher

L’homme de Tibériade qui a décapité son ex-femme n’était “pas sain d’esprit”

Selon les psychiatres, Meir Goldstein “ne pouvait pas distinguer le bien du mal” au moment du meurtre

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

Meir Ephraim Goldstein, soupçonné d'avoir décapité son ex-femme et tenté de brûler son corps à Tibériade, devant la cour des magistrats de Nazareth, le 30 mars 2017. (Crédit : Flash90)
Meir Ephraim Goldstein, soupçonné d'avoir décapité son ex-femme et tenté de brûler son corps à Tibériade, devant la cour des magistrats de Nazareth, le 30 mars 2017. (Crédit : Flash90)

Un homme de Tibériade qui a décapité son ex-femme et paradé avec la tête coupée dans le quartier après avoir incendié son corps a été jugé « pas sain d’esprit », selon une évaluation psychiatrique présentée lundi à la cour des magistrats de Nazareth.

Les médecins qui ont examiné Meir Goldstein ont également conclu qu’il ne « pouvait pas distinguer le bien du mal » au moment où il a tué son ex-femme, Adele Kalman.

« Nous avons reçu des informations supplémentaires concernant l’état mental de l’accusé qui […] ont déterminé qu’il n’était pas sein d’esprit au moment du crime », a déclaré l’avocat de Goldstein, Ephraim Dimri.

La cour a ordonné qu’il soit placé en soins psychiatriques jusqu’à nouvel ordre.

Meir Ephraim Goldstein, soupçonné d'avoir décapité son ex-femme et tenté de brûler son corps à Tibériade, devant la cour des magistrats de Nazareth, le 30 mars 2017. (Crédit : Flash90)
Meir Ephraim Goldstein, soupçonné d’avoir décapité son ex-femme et tenté de brûler son corps à Tibériade, devant la cour des magistrats de Nazareth, le 30 mars 2017. (Crédit : Flash90)

Selon l’inculpation, Goldstein a demandé à son ex-femme de passer chez elle le 29 mars pour récupérer des affaires. Quand Kalman est allé dans la salle de bains à la fin de sa visite, son ex-mari a claqué la porte d’entrée, faisant semblant d’être parti. Une fois Kalman sortie de la pièce, Meir a commencé à la poignarder à plusieurs reprises, alors qu’elle le suppliait de l’épargner.

Il a ensuite décapité sa victime, incendié le reste de son corps, et quitté l’appartement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...