Litzman discute de préparation aux cas d’urgence et de malbouffe avec la chef de l’OMS
Rechercher

Litzman discute de préparation aux cas d’urgence et de malbouffe avec la chef de l’OMS

Le ministère de l’Education a récemment instauré une réforme des programmes de nutrition scolaire

Yaakov Litzman rencontre la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, le 11 avril 2016. (Crédit : autorisation)
Yaakov Litzman rencontre la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, le 11 avril 2016. (Crédit : autorisation)

Le ministre de la Santé Yaakov Litzman a rencontré aujourd’hui à Jérusalem la directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé, Margaret Chan, pour discuter de l’intégration des capacités d’intervention d’urgence d’Israël dans un système d’aide internationale, selon un communiqué du Bureau de Litzman.

Tous deux ont discuté des initiatives de préparation aux états d’urgence et d’initiatives pour promouvoir une meilleure santé, y compris de l’opinion de Chan sur ce qui représente une alimentation saine.

« Nos activités dans le domaine de la promotion de la santé sont d’une importance capitale », a dit Chan, selon la déclaration en hébreu du ministère de la Santé.

« Je sais que vous êtes partenaire de mon initiative pour lutter contre la malbouffe », a été cité Chan.

La semaine dernière, le ministère de l’Education a instauré une réforme des programmes de nutrition scolaire.

Les recommandations interdisent la vente ou le service de bonbons, d’en-cas, et de nourritures grasses ou sucrées aux élèves des écoles et des jardins d’enfants dans tout Israël.

La directive du ministère, publiée après un processus de réforme du régime des écoles qui a commencé sous un précédent ministre de l’Education, Gideon Saar, a listé les types de nourritures et boissons interdites et a précisé ce qui serait autorisé au menu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...