Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Netanyahu rejette les demandes « grotesques » du Hamas, envoie une délégation au Qatar et approuve les opérations à Rafah

Le Hamas propose un plan de libération de soldates contre 100 prisonniers puis la fixation d'une date pour le retrait israélien de Gaza * Tsahal nie avoir ouvert le feu alors que le Hamas affirme qu'au moins 21 personnes ont été tuées alors qu'elles attendaient de l'aide

  • Le Premier ministre Benjamin Netanyahu convoquant une réunion du cabinet de guerre, à Tel Aviv, le 15 mars 2024 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu convoquant une réunion du cabinet de guerre, à Tel Aviv, le 15 mars 2024 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
  • Entrée d'un tunnel du Hamas près du complexe résidentiel de Hamad Town, à Khan Younès, dans le sud de Gaza, sur une image publiée par l'armée israélienne le 15 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Entrée d'un tunnel du Hamas près du complexe résidentiel de Hamad Town, à Khan Younès, dans le sud de Gaza, sur une image publiée par l'armée israélienne le 15 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Les troupes de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza ; photo publiée le 15 mars 2024. (Crédit : armée israélienne)
    Les troupes de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza ; photo publiée le 15 mars 2024. (Crédit : armée israélienne)
  • Des manifestants brandissant des pancartes lors d'une manifestation demandant la libération des otages israéliens, à Tel Aviv, le 14 mars 2024. (Crédit : Jack Guez/AFP)
    Des manifestants brandissant des pancartes lors d'une manifestation demandant la libération des otages israéliens, à Tel Aviv, le 14 mars 2024. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Tsahal frappe de nouvelles cibles du Hezbollah au sud du Liban après des tirs sur le mont Dov

Images d’avions de combat de Tsahal frappant des cibles du Hezbollah dans le sud du Liban, le 15 mars 2024. (Crédit : Capture d’écran/Armée israélienne)
Images d’avions de combat de Tsahal frappant des cibles du Hezbollah dans le sud du Liban, le 15 mars 2024. (Crédit : Capture d’écran/Armée israélienne)

L’armée israélienne a affirmé que des avions de combat avaient récemment frappé d’autres cibles du Hezbollah dans le sud du Liban, notamment un complexe à Houla et un poste d’observation à Marwahin.

Les troupes ont également bombardé la zone de Hamoul avec de l’artillerie pour « éliminer une menace », a indiqué l’armée israélienne.

Plus tôt dans la journée, Tsahal a déclaré avoir également frappé les infrastructures du Hezbollah à Kafr Kila et Labbouneh.

Plusieurs projectiles ont été tirés par le Hezbollah sur les régions frontalières de Shtula, Zar’it et au Mount Dov, sans faire de blessés.

Un navire d’aide en provenance de Chypre atteint la côte de Gaza mais la météo ralentit la livraison

Un navire appartenant au groupe humanitaire Open Arms avec de l'aide sur une plate-forme transportant quelque 200 tonnes de riz et de farine vers Gaza, quitte le port de la ville méridionale de Larnaca, à Chypre, le 12 mars 2024. (Crédit : AP Photo/Petros Karadjias)
Un navire appartenant au groupe humanitaire Open Arms avec de l'aide sur une plate-forme transportant quelque 200 tonnes de riz et de farine vers Gaza, quitte le port de la ville méridionale de Larnaca, à Chypre, le 12 mars 2024. (Crédit : AP Photo/Petros Karadjias)

Un navire remorquant une barge chargée de nourriture est arrivé aujourd’hui au large de Gaza, selon des témoins, dans le cadre d’un essai d’une nouvelle route d’aide par voie maritime depuis Chypre vers l’enclave palestinienne où la famine menace après cinq mois de guerre.

Le navire, organisé par l’association caritative World Central Kitchen (WCK), transporte près de 200 tonnes d’aide qui seront livrées via une jetée en préparation à Gaza, et un deuxième navire devrait bientôt appareiller.

Flottant sur une barge attachée par une corde à un navire de sauvetage, une mer agitée semblait ralentir la cargaison arrivant à terre, ont montré des images publiées par un responsable du WCK sur les réseaux sociaux.

WCK a construit une jetée de fortune qui permettrait à la barge à fond plat d’approcher les eaux peu profondes de Gaza, faute d’infrastructure portuaire appropriée.

« Jusqu’à présent, deux caisses ont déjà été livrées depuis la barge », a déclaré le fondateur du WCK, Jose Andres, chef étoilé Michelin, dans un post sur X. « Mais il reste encore beaucoup à faire dans les prochaines heures. »

L’armée israélienne a confirmé que le bateau humanitaire WCK était arrivé il y a peu sur la côte de Gaza après avoir subi un « contrôle de sécurité complet ».

Dans une déclaration au Times of Israel, l’armée israélienne a affirmé que la livraison de l’aide était « effectuée en coordination et soumise à un accord avec la société civile ». « Nous soulignons que l’entrée de l’aide humanitaire ne constitue pas une violation du blocus de sécurité maritime », a ajouté l’armée israélienne.

Il y a peu de détails sur la manière dont l’acheminement et la distribution de l’aide fonctionneront une fois qu’elle sera prête à être déchargée à Gaza, les agences humanitaires de l’ONU ayant décrit d’énormes obstacles à l’acheminement des secours à ceux qui en ont besoin.

Si la nouvelle route maritime réussit, elle pourrait contribuer à atténuer la crise alimentaire qui touche Gaza, où une grande partie de la population est confrontée à la malnutrition et où les hôpitaux des régions les plus touchées, dans le nord de Gaza, ont signalé des enfants morts de faim.

Cependant, l’acheminement de l’aide par voie maritime et par voie aérienne ne suffira pas à compenser les difficultés d’acheminement de l’aide par voie terrestre, ont déclaré à plusieurs reprises les agences humanitaires.

Gallant fustigé par le Likud après avoir affirmé que les Palestiniens liés à l’AP étaient la moins mauvaise option pour diriger Gaza

Le ministre de la Défense Yoav Gallant au large de la bande de Gaza, le 10 mars 2024. (Crédit : Elad Malka/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant au large de la bande de Gaza, le 10 mars 2024. (Crédit : Elad Malka/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré lors d’une réunion du cabinet de sécurité plus tôt dans la journée que la meilleure option dont disposait Israël pour la gestion de Gaza après-guerre étaient les Palestiniens locaux affiliés à l’Autorité palestinienne, a rapporté la Treizième chaîne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a pratiquement rejeté l’idée, essayant plutôt de promouvoir des clans non affiliés au Hamas ou à l’AP, bien que l’idée soit largement considérée comme totalement non viable.

Gallant a déclaré aux ministres du cabinet de sécurité qu’Israël se trouvait face à plusieurs options, la pire étant le maintien du Hamas au pouvoir si l’armée israélienne ne parvient pas à démanteler complètement l’infrastructure militaire du groupe terroriste. La prochaine option, un peu moins mauvaise, serait l’occupation israélienne permanente de Gaza, que Tsahal paierait en sang et en ressources importantes qu’elle ne pourrait pas utiliser en Cisjordanie et à la frontière libanaise.

Un autre scénario potentiel serait celui du chaos à Gaza – potentiellement du genre de celui qui a conduit à l’incident du convoi humanitaire du mois dernier, au cours duquel des dizaines de personnes auraient été tuées. Cela entraînerait une pression importante de la part de la communauté internationale et Israël devrait quand même consacrer une quantité importante d’énergie à Gaza, a déclaré Gallant.

Selon le ministre de la Défense, la moins mauvaise option serait que les Palestiniens locaux gouvernent la bande de Gaza. Mais comme cet organe ne sera pas le Hamas, cela signifie que « de temps en temps, il examinera ce qui se dit à Ramallah », a déclaré Gallant, cité par la Treizième chaîne.

Cette position a rendu furieux les ministres du Likud Miri Regev et Yariv Levin, qui ont accusé Gallant de « promouvoir l’Autorité palestinienne ».

Gallant a répliqué en affirmant que ceux qui payaient le prix de l’indécision du gouvernement sur cette question étaient les soldats de Tsahal.

Tsahal frappe des cibles du Hezbollah au Liban ; tirs de projectiles sur le nord d’Israel

Tsahal a indiqué qu’il avait frappé un poste d’observation du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban à Ayta ash-Shab, un bâtiment utilisé par le groupe terroriste à Aalma ash-Shab, et une autre infrastructure à Labbouneh.

Un autre bâtiment utilisé par le Hezbollah a été pris pour cible cette nuit à Labbouneh, et les troupes ont bombardé des zones près de Hamoul et de Houla avec de l’artillerie pour « éliminer les menaces », selon Tsahal.

Plusieurs projectiles ont été tirés depuis le Liban sur les communautés de Margaliot, Malkia et Shtula, dans le nord du pays. Tsahal a indiqué qu’il avait bombardé les sites de lancement de ces projectiles avec de l’artillerie.

Netanyahu rejette les demandes « grotesques » du Hamas, envoie une délégation au Qatar et approuve les opérations à Rafah

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu convoque une réunion du cabinet de sécurité à Tel Aviv le 15 mars 2024 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu convoque une réunion du cabinet de sécurité à Tel Aviv le 15 mars 2024 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rejeté la dernière proposition du groupe terroriste palestinien du Hamas concernant la libération d’otages en échange de prisonniers sécuritaires palestiniens et d’une trêve, affirmant que les demandes du groupe « sont toujours aussi grotesques ». Il a toutefois indiqué qu’il enverrait des représentants israéliens au Qatar pour poursuivre les efforts de négociations et tenter de parvenir à un accord.

Il a également approuvé les plans de Tsahal prévoyant des opérations dans la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza, comme l’a indiqué son bureau dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion du cabinet de guerre.

« Tsahal est prêt pour l’opération et pour l’évacuation de la population [civile] ».

Cette décision intervient en dépit des nombreux avertissements de la communauté internationale, notamment des États-Unis et de l’Égypte, de ne pas entrer à Rafah, où se sont réfugiés environ 1,5 million de Palestiniens déplacés.

Le communiqué indique lui aussi qu’Israël enverra une délégation au Qatar pour poursuivre les négociations sur un accord de trêve « une fois que le cabinet de sécurité aura discuté de la position israélienne ».

Réunion du cabinet de guerre sur la question des otages et du cessez-le-feu

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu convoque une réunion du cabinet de guerre, à Tel Aviv, le 15 mars 2024 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu convoque une réunion du cabinet de guerre, à Tel Aviv, le 15 mars 2024 (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a convoqué la réunion de son cabinet de guerre, au quartier général de Tsahal à Tel-Aviv, dans le cadre de la reprise des efforts pour parvenir à un accord de cessez-le-feu et de libération des otages.

Cette réunion a été suivie d’une réunion de l’ensemble du cabinet de sécurité.

Aucun détail n’a été publié quant-aux décisions prises lors de la réunion du cabinet de guerre.

Les familles des otages ont manifesté à l’extérieur, appelant Netanyahu et les ministres à faire tout leur possible pour parvenir à un accord et faire revenir les otages.

Hier, le Hamas a présenté une contre-proposition à celle en cours de médiation entre le Qatar, les États-Unis et l’Égypte.

Une sirène d’alerte à la roquette retentit dans le nord

Une sirène d’alerte à la roquette retentit dans la communauté de Margaliot, dans le nord du pays.

Cette alerte intervient alors que des informations font état de frappes de l’armée israélienne sur des cibles au Sud-Liban.

 

Olaf Scholz en visite en Jordanie, puis Israël ce week-end

Le chancelier allemand Olaf Scholz donnant une conférence de presse à la Chancellerie, à Berlin, le 14 novembre 2023. (Crédit : Odd Anderson/AFP)
Le chancelier allemand Olaf Scholz donnant une conférence de presse à la Chancellerie, à Berlin, le 14 novembre 2023. (Crédit : Odd Anderson/AFP)

Le chancelier allemand Olaf Scholz va se rendre en Jordanie puis en Israël ce week-end, sa deuxième visite dans la région depuis le déclenchement de la guerre entre Israël et le Hamas, a annoncé vendredi son porte-parole.

M. Scholz rencontrera samedi le roi Abdallah II de Jordanie, avant de se rendre dimanche en Israël où des entretiens avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de l’Etat Isaac Herzog sont prévus, a détaillé Steffen Hebestreit lors d’une conférence de presse à Berlin.

Tsahal découvre un tunnel du Hamas sous un champ de poivrons, près de Khan Younès

Entrée d'un tunnel du Hamas près du complexe résidentiel de Hamad Town, à Khan Younès, dans le sud de Gaza, sur une image publiée par l'armée israélienne le 15 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Entrée d'un tunnel du Hamas près du complexe résidentiel de Hamad Town, à Khan Younès, dans le sud de Gaza, sur une image publiée par l'armée israélienne le 15 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a annoncé la découverte d’un tunnel du Hamas sous un champ de poivrons, non loin du complexe résidentiel de Hamad Town, à Khan Younès, dans le sud de Gaza.

Dans le tunnel de 200 mètres de long, l’armée israélienne affirme avoir trouvé des armes appartenant à des membres du Hamas.

Le souterrain a été détruit par l’unité du génie de combat.

Le bateau espagnol d’aide humanitaire visible au large de Gaza-City

Le bateau espagnol Open Arms, transportant environ 200 tonnes d’aide humanitaire à destination de la bande de Gaza, est visible vendredi matin au large de Gaza-City, a indiqué un journaliste de l’AFP sur place.

Les images prises par ce journaliste montrent la forme caractéristique de ce bateau et la barge qu’il remorque depuis Chypre avec l’aide humanitaire. Selon le site spécialisé Vessel Finder, le bateau est à moins de 5 kilomètres de la côte.

Une frappe aérienne touche une voiture chargée d’explosifs ; les combats se poursuivent à Gaza

Les combats se poursuivent dans le sud et le centre de la bande de Gaza, Tsahal affirmant que les troupes ont éliminé de nombreux hommes armés du Hamas au cours de la journée écoulée.

À Khan Younis, Tsahal indique que les troupes ont mené plusieurs frappes aériennes sur des membres du Hamas et ont capturé des armes.

La 7e brigade blindée a tué plusieurs hommes armés en tirant sur des chars et des tireurs d’élite dans la région de Khan Younès, et a détruit des sites où des terroristes du Hamas étaient rassemblés, selon Tsahal.

Lors d’un incident, les troupes de la 7e brigade ont repéré une cellule du Hamas en train de charger un véhicule d’explosifs et ont fait appel à une frappe aérienne. Plus tard, Tsahal déclare que les troupes ont repéré un autre groupe d’hommes armés posant des explosifs dans la zone, et ont demandé une nouvelle frappe.

Dans le centre de Gaza, la brigade Nahal a tué une dizaine de membres du Hamas au cours de la journée écoulée, notamment lors de combats rapprochés et en dirigeant des tirs d’obus de chars d’assaut.

Dans le nord de la bande de Gaza, après que des roquettes ont été tirées hier sur des communautés frontalières israéliennes, Tsahal déclare avoir mené des frappes aériennes et des tirs d’artillerie contre plusieurs sites du Hamas identifiés dans la zone de lancement.

Une vidéo publiée par Tsahal montre plusieurs des frappes aériennes effectuées à Gaza au cours de la journée écoulée.

Un navire touché par un missile au large du Yémen, nouvelles frappes américaines contre les Houthis

Un navire a été touché par un missile au large du Yémen, où les rebelles yéménites houthis multiplient les attaques contre la marine marchande, a rapporté vendredi l’agence de sécurité maritime britannique (UKMTO).

« Le navire a subi quelques dommages. L’équipage est sain et sauf », a-t-elle indiqué, en ajoutant que le navire se dirigeait vers son prochain port d’escale.

L’attaque, qui a également été signalée par la société de sécurité maritime Ambrey, s’est produite à 76 miles nautiques () à l’ouest de la ville de Hodeidah et n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

L’armée américaine avait annoncé tôt vendredi avoir détruit neuf missiles balistiques antinavires et deux drones houthis  après des tirs des rebelles yéménites en mer Rouge et dans le golfe d’Aden n’ayant causé « aucun dommage ».

Le commandement américain pour le Moyen-Orient (Centcom) a « détruit, dans les territoires sous contrôle des Houthis, neuf missiles balistiques antinavires et deux drones qui présentaient une menace imminente pour la marine marchande et les navires de guerre américains dans la région », a-t-il indiqué dans un bref communiqué.

Selon l’armée américaine, les tirs de missiles des Houthis en direction du golfe d’Aden et de la mer Rouge n’ont causé « aucun dommage, ni aucun blessé ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.