Israël en guerre - Jour 290

Rechercher
En direct

Des familles d’otages manifestent devant la Kirya à Tel Aviv

Israël se prépare à étendre son opération terrestre au sud de Gaza ; les combats persistent dans le nord ; Le bilan des opérations terrestres à Gaza grimpe à 161 ; le Liban signale des frappes israéliennes près de villages frontaliers ; Washington frappe un groupe pro-iranien en Irak en réponse à une attaque de drones contre ses troupes

  • Illustration : Des proches d'otages israéliens et leurs partisans tiennent des photos de ceux qui sont détenus par des terroristes du Hamas à Gaza, alors qu'ils manifestent devant la base militaire de Kirya à Tel Aviv, le 26 décembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
    Illustration : Des proches d'otages israéliens et leurs partisans tiennent des photos de ceux qui sont détenus par des terroristes du Hamas à Gaza, alors qu'ils manifestent devant la base militaire de Kirya à Tel Aviv, le 26 décembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
  • Les forces israéliennes opèrent à Gaza. Photo publiée par l'armée israélienne le 26 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
    Les forces israéliennes opèrent à Gaza. Photo publiée par l'armée israélienne le 26 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
  • Frappes nocturnes dans la région de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, le 26 décembre 2023. (Capture d'écran : X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
    Frappes nocturnes dans la région de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, le 26 décembre 2023. (Capture d'écran : X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
  • Les forces israéliennes opèrent au large de la bande de Gaza. Photo publiée par l'armée israélienne le 26 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
    Les forces israéliennes opèrent au large de la bande de Gaza. Photo publiée par l'armée israélienne le 26 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
  • Les forces israéliennes opèrent à Gaza. Photo publiée par l'armée israélienne le 26 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
    Les forces israéliennes opèrent à Gaza. Photo publiée par l'armée israélienne le 26 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
  • De la fumée s'élève au-dessus de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, le 26 décembre 2023. (Crédit : SAID KHATIB / AFP)
    De la fumée s'élève au-dessus de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, le 26 décembre 2023. (Crédit : SAID KHATIB / AFP)

Le Qatar affirme que Biden et l’émir ont discuté des efforts visant à négocier un cessez-le-feu permanent à Gaza

Le président Joe Biden et l'émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, dans le bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington, le 31 janvier 2022. (Crédit : Alex Brandon/AP Photo)
Le président Joe Biden et l'émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, dans le bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington, le 31 janvier 2022. (Crédit : Alex Brandon/AP Photo)

Le président américain Joe Biden a téléphoné à l’émir qatari Tamim bin Hamad Al Thani au sujet de la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, selon un communiqué publié par l’agence de presse officielle de la monarchie du Golfe.

Le communiqué indique que les deux hommes ont parlé, entre autres sujets, des « efforts de médiation conjoints pour calmer la situation et parvenir à un cessez-le-feu permanent ».

La Maison Blanche n’a pas communiqué à ce sujet dans l’immédiat.

Des familles d’otages manifestent devant la Kirya à Tel Aviv

Illustration : Des proches d'otages israéliens et leurs partisans tiennent des photos de ceux qui sont détenus par des terroristes du Hamas à Gaza, alors qu'ils manifestent devant la base militaire de Kirya à Tel Aviv, le 26 décembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Illustration : Des proches d'otages israéliens et leurs partisans tiennent des photos de ceux qui sont détenus par des terroristes du Hamas à Gaza, alors qu'ils manifestent devant la base militaire de Kirya à Tel Aviv, le 26 décembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Des proches d’otages israéliens retenus à Gaza et leurs soutiens ont manifesté devant le quartier général militaire de la Kirya, à Tel-Aviv, au moment où devait se tenir la réunion du cabinet de sécurité de haut niveau.

Une vidéo montre les forces de police en train d’évacuer les manifestants massés devant le véhicule du ministre de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, lors de son arrivée pour la réunion.

En soutien au Hamas, les Houthis ont mené une attaque de drone en direction d’Israël

Un Yéménite portant une arme lors d'une marche de solidarité avec la population de Gaza, à Sanaa, la capitale contrôlée par les Houthis, le 2 décembre 2023. (Crédit : Mohammed Huwais/AFP)
Un Yéménite portant une arme lors d'une marche de solidarité avec la population de Gaza, à Sanaa, la capitale contrôlée par les Houthis, le 2 décembre 2023. (Crédit : Mohammed Huwais/AFP)

Les Houthis, groupe yéménite soutenu par l’Iran, ont affirmé mardi avoir lancé un missile sur un navire en mer Rouge et mené une attaque de drone en direction d’Israël.

Les Houthis ont assuré dans un communiqué avoir « mené une opération ciblée contre un navire commercial » identifié comme étant le MSC UNITED, et avoir lancé des « drones contre des cibles militaires » dans le sud d’Israël.

L’armée israélienne a indiqué qu’elle avait intercepté « une cible aérienne hostile » qui se dirigeait vers son territoire.

Plus tôt dans la journée, des explosions ont été entendues et des missiles aperçus à proximité d’un navire en mer Rouge, à proximité de Hodeida, port de l’ouest du Yémen sous contrôle des Houthis, a indiqué l’agence de sécurité maritime britannique UKMTO, sans faire état de victime ou de dégât.

Deux autres explosions ont peu avant retenti à proximité d’un autre navire, là encore au large de Hodeida, a dit l’agence maritime britannique, sans faire état de dégâts ou de victime. Le bateau a poursuivi son trajet.

À Washington, Dermer va s’entretenir avec Blinken et Sullivan

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à gauche, recevant le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer, le 17 août 2023. (Crédit : Secrétaire d'État Blinken, via X-Twitter)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à gauche, recevant le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer, le 17 août 2023. (Crédit : Secrétaire d'État Blinken, via X-Twitter)

Après son arrivée à Washington, le ministre des Affaires stratégiques, Ron Dermer, rencontre aujourd’hui de hauts responsables de l’administration Biden pour discuter de la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza et des efforts visant à restituer les otages pris par le groupe terroriste le 7 octobre.

Une porte-parole du Conseil de sécurité nationale des États-Unis a déclaré que Dermer, un proche confident du Premier ministre Benjamin Netanyahu, s’entretiendrait avec le secrétaire d’État Antony Blinken et le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan.

Tsahal : 12 à 20 jours – le temps nécessaire pour vaincre le bataillon al-Bureij

Des véhicules blindés israéliens de la 36e division roulent dans le centre de Gaza, dans une vidéo publiée le 26 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des véhicules blindés israéliens de la 36e division roulent dans le centre de Gaza, dans une vidéo publiée le 26 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Dans le cadre de l’extension du périmètre d’action de Tsahal au coeur de la bande de Gaza, la 36e division s’est éloignée de Gaza City pour aller frapper le bataillon al-Bureij du Hamas.

« Les bataillons des camps centraux sont actuellement confrontés à la force de Tsahal. Ils cesseront de fonctionner comme d’autres avant eux », a déclaré le commandant de la 36e division, le général de brigade Dado Bar Kalifa.

L’armée estime qu’il lui faudra entre 12 à 20 jours pour vaincre le bataillon al-Bureij, qui se compose d’un millier de membres et n’est que l’un des quatre bataillons du Hamas dans la brigade des camps centraux.

Les quatre bataillons du Hamas dans le centre de Gaza – al-Bureij, Deir al-Balah, Maghazi et Nuseirat – ont tous subi des dommages lors des frappes israéliennes, mais ils sont sans doute encore actifs. Le commandant de la brigade centrale des camps, Ayman Nofel, a été tué dans une frappe israélienne le mois dernier.

Lors des premières heures des opérations terrestres à al-Bureij, l’armée israélienne a fait savoir que ses soldats de la brigade Bislamach avaient trouvé une nouvelle entrée de tunnel menant à un vaste réseau souterrain du Hamas, ainsi qu’un terrain d’entraînement.

L’armée israélienne dispose de renseignements sur les otages du Hamas séquestrés dans le secteur d’al-Bureij, mais il n’est pas certain qu’ils s’y trouvent encore.

Ces opérations dans le centre de Gaza se déroulent en parallèle au maintien d’une forte activité de l’armée israélienne dans la partie sud de la bande de Gaza, et d’opérations d’élimination des infrastructures du Hamas dans le nord.

La 36e division a livré combat dans les quartiers de Zeitoun, Shejaiya, Rimal et Shati.

« Les combats à Shejaiya ont été difficiles et complexes, et nous avons réussi à obtenir des résultats significatifs. Shejaiya ne sera plus un centre terroriste du Hamas », a déclaré Bar Kalifa.

L’armée israélienne a commencé à démolir des bâtiments dans les zones qu’elle a conquises, le long de la frontière de Gaza, y compris Shejaiya, afin d’y établir une zone tampon d’un kilomètre, afin que les habitants des villes frontalières israéliennes puissent retourner vivre dans leurs communautés en toute sécurité.

Israël n’accordera plus automatiquement de visas aux employés de l’ONU, « complices » des tactiques du Hamas

Illustration : Un bus de l'ONU passe devant un bâtiment détruit à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 novembre 2023. (Crédit : SAID KHATIB / AFP)
Illustration : Un bus de l'ONU passe devant un bâtiment détruit à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 novembre 2023. (Crédit : SAID KHATIB / AFP)

Israël a déclaré qu’il n’accorderait plus automatiquement de visas aux employés de l’ONU, accusant les Nations unies d’être des « complices » des tactiques des terroristes du Hamas.

Cette décision vient exacerber encore les tensions entre les Nations unies et Israël, qui affirme depuis longtemps que l’organisation mondiale lui fait des critiques injustes et exagérées.

Le porte-parole du gouvernement, Eylon Levy, a fait savoir qu’Israël examinerait dorénavant les demandes de visa des employés de l’ONU au cas par cas, et non de manière automatique.

Levy reproche à l’ONU de couvrir le Hamas, affirmant que l’organisation internationale ne condamne pas les agissements d’une organisation terroriste qui agit depuis les hôpitaux et détourne l’aide humanitaire destinée aux civils de Gaza. Le Hamas nie ces deux accusations.

Une lettre à l’ambassadeur israélien aurait été retrouvée après une explosion près de l’ambassade à New Delhi

Une lettre adressée à l’ambassadeur Nair Gilon aurait été retrouvée près du lieu d’une explosion à proximité de l’ambassade d’Israël à New Delhi, selon des informations indiennes citant des sources policières locales.

9 soldats blessés lors de l’évacuation d’un blessé d’une église touchée par le Hezbollah

L’église Sainte-Marie à Iqrit, dans le nord d'Israël. (Crédit : Dr. Avishai Teicher / Wikipédia)
L’église Sainte-Marie à Iqrit, dans le nord d'Israël. (Crédit : Dr. Avishai Teicher / Wikipédia)

L’armée israélienne a rapporté que neuf soldats avaient été blessés, dont un grièvement, dans une attaque de missiles guidés antichar à Shomera, dans le nord d’Israël, alors qu’ils opéraient afin d’évacuer un civil blessé lors d’une précédente attaque du Hezbollah contre une église.

Le Hezbollah a tiré un missile depuis le Liban sur l’église grecque orthodoxe d’Iqrit, blessant légèrement un civil octogénaire.

Alors que les troupes sont arrivées sur place pour évacuer le blessé, le Hezbollah a tiré de nouveaux missiles, blessant neuf soldats.

L’un d’eux se trouve dans un état grave, tandis que les huit autres sont dans un état léger à modéré.

L’armée israélienne affirme avoir ciblé un site du Hezbollah au Liban, ainsi qu’un bâtiment vers lequel s’est enfui l’individu qui a lancé le missile sur l’église.

Selon l’armée israélienne, le Hezbollah a également tiré un missile depuis une mosquée de Yaroun, dans le sud du Liban, vers la région de Dovev, dans le nord d’Israël.

« C’est une preuve supplémentaire de l’exploitation cynique par le Hezbollah des civils libanais et des lieux saints pour ses activités terroristes », a affirmé l’armée israélienne.

Des projectiles ont également été tirés sur les zones frontalières de Yiftah et du mont Dov. L’armée israélienne a indiqué qu’elle bombardait les sites de lancement avec de l’artillerie.

Une synagogue du sud du pays frappée par une roquette, des dégâts mais aucun blessé

Des dégâts causés contre une synagogue dans une ville du conseil régional de Sdot Negev par une roquette tirée par des terroristes palestiniens depuis Gaza, le 26 décembre 2023. (Capture d'écran Douzième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des dégâts causés contre une synagogue dans une ville du conseil régional de Sdot Negev par une roquette tirée par des terroristes palestiniens depuis Gaza, le 26 décembre 2023. (Capture d'écran Douzième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Une roquette tirée par des terroristes palestiniens depuis la bande de Gaza a frappé une synagogue dans une localité du conseil régional de Sdot Negev.

Une vidéo de la synagogue montre un trou important dans le toit et d’importants dégâts à l’intérieur.

Aucun blessé n’a été signalé lors de l’incident.

Le Hamas annonce un nouveau bilan de 20 915 morts

Le ministère de la Santé contrôlé par le groupe terroriste du Hamas palestinien a annoncé mardi un bilan de 20 915 morts depuis le 7 octobre, jour où il a perpétré des massacres barbares contre le peuple israélien déclenchant une riposte militaire visant à le détruire.

Ce bilan – invérifiable car le Hamas gonfle généralement ses chiffres, ne précise pas le nombre de morts dans ses rangs ni ceux suite aux tirs manqués de roquettes qui retombent sur son territoire – comprend 241 personnes tuées lors des 24 dernières heures, a précisé le ministère, qui a également fait état de plus de 54 918 blessés depuis le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.