Rechercher

A la conférence de presse Abbas-Biden, une chaise vide pour Shireen Abu Akleh

Une chaise avec une affiche montrant la journaliste d'Al Jazeera Shireen Abu Akleh,lors de la conférence de presse conjointe du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et du président américain Joe Biden à Bethléem, le 15 juillet 2022. (Crédit : MANDEL NGAN / AFP)
Une chaise avec une affiche montrant la journaliste d'Al Jazeera Shireen Abu Akleh,lors de la conférence de presse conjointe du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et du président américain Joe Biden à Bethléem, le 15 juillet 2022. (Crédit : MANDEL NGAN / AFP)

Des journalistes attendant la conférence de presse du président américain Joe Biden et du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas ont laissé une chaise vide pour la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh.

Akleh a été abattue en Cisjordanie en marge d’un raid de l’armée en mai. Les Palestiniens ont accusé Israël de l’avoir tuée, tandis qu’Israël a déclaré ne pas pouvoir tirer de conclusions définitives sur sa mort. Les Palestiniens ont fait pression sur Biden pour qu’il s’exprime plus fermement sur la mort d’Abu Akleh lors de sa visite.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré en début de semaine qu’il avait parlé avec la famille d’Abu Akleh et l’avait invitée à se rendre à Washington.

C’est vous qui le dites...