Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Biden : l’opération à Gaza prendra fin lorsque le Hamas ne sera plus en mesure d’assassiner des Israéliens

Le président américain Joe Biden a déclaré que l’opération israélienne à Gaza, déclenchée par le massacre choquant du 7 octobre dans les communautés du sud d’Israël, « prendra fin lorsque le Hamas n’aura plus la capacité d’assassiner, de maltraiter et de faire des choses horribles aux Israéliens ».

Lors d’une conférence de presse télévisée donnée à l’issue de sa rencontre très attendue avec le président chinois Xi Jinping, M. Biden a déclaré que l’armée israélienne avait « l’obligation de faire preuve de la plus grande prudence possible lorsqu’elle s’attaque à ses cibles. Le Hamas a déclaré qu’il prévoyait d’attaquer à nouveau les Israéliens, ce qui constitue un terrible dilemme. »

L’administration Biden a continué à rejeter les appels au cessez-le-feu, affirmant qu’Israël avait le droit de se défendre contre le Hamas après le massacre du 7 octobre, tout en prônant des pauses humanitaires à court terme et en affirmant qu’elle attendait d’Israël qu’il respecte les règles de la guerre lors des combats à Gaza.

Biden a déclaré qu’Israël prenait des risques en opérant autour de l’hôpital al-Shifa dans la ville de Gaza, mais « une chose a été établie : le Hamas a des quartiers généraux, des armes, du matériel, sous cet hôpital, et – je le soupçonne – d’autres ».

Le président affirme que des responsables américains ont discuté avec les Israéliens, leur demandant d’être « extrêmement prudents » dans les mouvements militaires autour des hôpitaux de l’enclave palestinienne.

Biden a ajouté qu’il avait « un léger espoir » qu’un accord soit conclu pour libérer les quelque 240 otages détenus par le Hamas à Gaza. »Je ne veux pas m’avancer car je ne sais pas ce qui s’est passé au cours des quatre dernières heures, mais nous avons bénéficié d’une grande coopération de la part des Qataris », a-t-il déclaré lorsqu’on l’a interrogé sur les progrès réalisés en vue de la libération des otages pris le 7 octobre, lorsque les terroristes du Hamas ont également tué 1 200 personnes, dont une majorité de civils.

Le Qatar a mené des efforts de médiation pour la libération des otages.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.