Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Borrell réaffirme qu’Israël a « facilité le développement du Hamas »

Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, s'exprimant à son arrivée pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE dans le bâtiment du Conseil européen à Bruxelles, le 22 janvier 2024. (Crédit : Virginia Mayo/AP Photo)
Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, s'exprimant à son arrivée pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE dans le bâtiment du Conseil européen à Bruxelles, le 22 janvier 2024. (Crédit : Virginia Mayo/AP Photo)

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a réaffirmé lundi qu’Israël avait « favorisé le développement » du groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas, à l’origine de l’attaque sans précédent du 7 octobre sur le sol israélien ayant déclenché le conflit actuel dans la bande de Gaza.

Interrogé lors d’un forum à Madrid sur ses déclarations controversées du mois de janvier, lorsqu’il avait dit qu’Israël avait « créé » et « financé » le Hamas, M. Borrell, un socialiste espagnol, a maintenu sa position.

« Qu’Israël ait joué la division entre les Palestiniens en créant une force s’opposant au Fatah est une réalité incontestable », a-t-il déclaré.

« Je ne dis pas qu’il l’a financé en lui envoyant un chèque, mais qu’il a facilité le développement du Hamas », a-t-il ajouté.

M. Borrell a affirmé se référer à « une phrase connue de M. Netanyahu (NDLR: le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu) prononcée en public devant son groupe parlementaire, où il disait que tous ceux qui s’opposaient à la solution des deux Etats devaient (…) faciliter (…) le financement du Hamas ». Il n’a pas donné plus de précisions.

M. Borrell a revendiqué, par ailleurs, son « droit » à critiquer le gouvernement Netanyahu « sans être accusé pour autant d’être antisémite ».

« Cela ne m’empêche pas de considérer que la riposte militaire israélienne à Gaza est disproportionnée », car elle cause « un nombre excessif de victimes civiles », a-t-il poursuivi.

Il a encore affirmé que « tout le monde (semblait) être  d’accord » avec la solution des deux Etats, donc avec la création d’un Etat palestinien aux côtés d’Isräël, « sauf le gouvernement de Netanyahu, qui empêche cette solution depuis 30 ans ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.