Israël en guerre - Jour 60

Rechercher

Chaos à la Knesset : des élus d’extrême droite hurlent sur les familles d’otages

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Le député d'Otzma Yehudit Almog Cohen hurle sur les Israéliens dont les membres de la famille sont retenus en otage à Gaza, à la Knesset le 20 novembre 2023 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député d'Otzma Yehudit Almog Cohen hurle sur les Israéliens dont les membres de la famille sont retenus en otage à Gaza, à la Knesset le 20 novembre 2023 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Lors d’un échange tendu, des députés du parti d’extrême droite Otzma Yehudit ont vociféré contre des membres de familles d’otages détenus par le Hamas à Gaza, lorsque ces derniers ont exprimé leur opposition au projet de loi d’Otzma Yehudit sur la peine de mort pour les terroristes, craignant qu’une telle loi n’ait de graves répercussions sur leurs proches en captivité.

« Arrêtez de parler de tuer des Arabes et commencez à parler de sauver des Juifs », s’est exclamé le parent d’un des otages dont la femme et la fille ont été capturées, lors d’une audience de la commission de la Sécurité nationale de la Knesset, qui prépare le projet de loi.

« Vous n’avez pas le monopole de la douleur », a hurlé en retour Almog Cohen (Otzma Yehudit). « Nous avons également enterré plus de 50 amis. »

« Mon ami est un otage à Gaza, et il n’a d’ailleurs jamais entendu parler de vous. Ne dites pas que nous voulons tuer des Arabes. Ce n’est pas nous qui sommes allés les tuer ce Shabbat [7 octobre], c’est eux qui sont venus nous tuer », a-t-il ajouté.

Limor Son Har Melech (Otzma Yehudit) a crié aux parents des otages : « Vous réduisez d’autres familles au silence ». L’audience a ensuite sombré dans le chaos le plus total, chaque partie criant sur l’autre au sujet de la législation controversée.

Plus tôt, Tzvika Fogel (Otzma Yehudit), Président de la commission, a déclaré que chaque terroriste du Hamas « est un Eichmann », en référence au criminel de guerre nazi Adolf Eichmann qui a été condamné en Israël pour crimes contre l’humanité et crimes contre le peuple juif, et qui a été pendu.

Fogel a accusé tous ceux qui s’opposent à la législation de « représenter le Hamas plus qu’ils ne représentent l’État d’Israël ».

Interrogé plus tôt par un membre de la famille d’un otage qui lui demandait s’il pensait que les familles étaient instrumentalisées, Fogel avait répondu : « Je pense que le Hamas essaie de vous exploiter, oui. Et je ne le suggère pas, je le dis ouvertement ».

Nous n’avons pas besoin de nourrir ces bêtes, nous n’avons pas besoin de continuer à élever ce monstre… Cette [législation] n’est pas en contradiction avec l’objectif de ramener les otages. Et quiconque tente de la présenter comme une contradiction représente davantage le Hamas que l’État d’Israël. »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.