Rechercher

Départ d’Air Force One pour un vol historique entre Israël et l’Arabie saoudite

Le président américain Joe Biden a quitté vendredi Israël à bord d’un premier vol direct vers l’Arabie saoudite, dernière étape de sa tournée au Moyen-Orient.

Air Force One a décollé dans l’après-midi de l’aéroport Ben Gurion de Tel-Aviv, où les président et Premier ministre israéliens Isaac Herzog et Yaïr Lapid ont salué M. Biden, et doit se poser en début de soirée à Jeddah dans l’ouest de l’Arabie saoudite.

A Jeddah vendredi, M. Biden rencontrera le roi Salmane et participera ensuite avec son équipe à des discussions avec MBS, dirigeant de facto du royaume, et des ministres saoudiens.

Joe Biden cherche à la fois à rester fidèle à sa défense des droits humains et à convaincre le royaume d’ouvrir les vannes de sa production. L’enjeu : abaisser le prix du gallon d’essence à l’approche des élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

Samedi, M. Biden participera à un sommet des dirigeants des monarchies arabes du Golfe auquel assisteront également d’autres leaders arabes.

Une occasion d’ailleurs de pousser la normalisation engagée par Israël avec plusieurs pays arabes, dans le but de faire face à l’Iran, ce que n’a pas manqué de lui faire remarquer jeudi le Premier ministre israélien Yaïr Lapid.

C’est vous qui le dites...