Freij appelle les dirigeants arabes et juifs à faire rétablir le calme
Rechercher

Freij appelle les dirigeants arabes et juifs à faire rétablir le calme

Issawi Frej, député du Meretz, durant une réunion de la commission des Affaires économiques à la Knesset, à Jérusalem, le 12 juillet 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Issawi Frej, député du Meretz, durant une réunion de la commission des Affaires économiques à la Knesset, à Jérusalem, le 12 juillet 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Issawi Freij, député du Meretz, a déclaré au Times of Israël que les scènes d’émeutiers juifs attaquant des Arabes israéliens le terrifient et qu’il craint que « le pire soit à portée de main. Il sera très difficile d’aller de l’avant », a dit Freij.

« Je suis terrifié à l’idée que les choses se détériorent davantage. Nos jeunes [arabes] insouciants vont vouloir se défendre. »

Freij a évoqué les événements d’octobre 2000, marqués par une série d’affrontements entre Arabes israéliens et policiers israéliens, au cours desquels 13 Arabes ont été tués.

Ces événements ont façonné la relation entre les Arabes israéliens et l’État israélien pendant une génération. Une enquête de l’État a révélé que la police avait fait un usage excessif de la force, mais aucun responsable n’a été inculpé.

« C’est bien pire qu’en octobre 2000. À l’époque, nous avons assisté à des affrontements entre la société arabe et la police. Ce que nous voyons maintenant, c’est entre les citoyens arabes et les citoyens juifs. C’est comme une guerre civile, sans armes », a dit e député.

Freij a appelé les dirigeants arabes et juifs à descendre dans la rue et à chercher à rétablir le calme. « Maintenant, s’il vous plaît, il n’est pas trop tard. Sortez et faites entendre votre voix », a plaidé Freij.

C’est vous qui le dites...