Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Gallant: les combats restent intenses dans le sud de Gaza, plus qu’une centaine de terroristes au nord

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant avec des troupes de l’armée israélienne, dans le centre de la bande de Gaza, le 2 janvier 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant avec des troupes de l’armée israélienne, dans le centre de la bande de Gaza, le 2 janvier 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Lors de son passage sur la route de Salah a-Din, au centre de la bande de Gaza, le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré qu’il « serait erroné de penser que la campagne contre le Hamas arrive à son terme ».

« Vous vous trouvez sur le corridor ; cela veut dire que de part et d’autre, il y aura bientôt des opérations d’un autre type », a déclaré Gallant aux troupes de la 646e brigade de parachutistes de réserve de la 99e division, qui opèrent dans le centre de la bande de Gaza.

« Au nord, nous avons détruit 12 bataillons du Hamas. Il reste encore des terroristes, plusieurs milliers des 15 000 ou 18 000 qui se trouvaient dans la région. Un grand nombre d’entre eux ont été éliminés et d’autres ont fui vers le sud », a précisé Gallant.

Dans le nord de la bande de Gaza, a poursuivi Gallant, Tsahal continuera à mener des opérations de moindre envergure pour éradiquer les derniers terroristes du Hamas. « L’objectif est d’épuiser l’ennemi, de tuer [ses agents] et de parvenir à une situation où nous contrôlons le territoire », a-t-il expliqué.

« Dans le sud de la bande de Gaza, la situation est différente », a poursuivi Gallant.

Il a indiqué que Tsahal se concentrait sur ce qui est situé au-dessus des tunnels du Hamas dans la région de Khan Younès, « où les hauts responsables du Hamas se terrent, très profondément. »

« Nous parvenons déjà à les atteindre… et cela se passe en ce moment même », a affirmé Gallant.

Il a également déclaré que les combats dans le sud de la bande de Gaza resteraient « très intenses ».

« Les résultats seront clairs », a néanmoins promis Gallant. « Nous mettrons fin à cette campagne lorsque le Hamas ne pourra plus fonctionner en tant qu’organe de gouvernement et certainement pas en tant que structure militaire… Cela prendra du temps », a-t-il souligné.

Gallant a ajouté « qu’il y avait, malheureusement, d’autres menaces, la première et la plus importante étant ce qui se passe dans le nord « , en référence aux attaques quotidiennes du Hezbollah à partir du Liban.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.