Rechercher

Gideon Saar : « nous n’avons pas d’autre pays »

Le ministre de la Justice, Gideon Saar, arrive pour une réunion du gouvernement sous la direction du Premier ministre, à Jérusalem, le 22 mai 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le ministre de la Justice, Gideon Saar, arrive pour une réunion du gouvernement sous la direction du Premier ministre, à Jérusalem, le 22 mai 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

S’exprimant à l’Université Bar Ilan, Gideon Saar (HaMahane HaMamlahti), le ministre sortant de la Justice, a déclaré : « Un système judiciaire fort et indépendant est un atout pour Israël et son peuple. » alors que le bloc de Benjamin Netanyahu (droite, religieux et extrême droite) veut adopter une loi visant à contourner la Haute cour et supprimer le délit pénal d’abus de confiance.

Le système « doit être amendé, mais pas politisé », selon cet ancien du Likud, car ce serait sinon « un grand danger ».

« Bientôt, un nouveau gouvernement sera formé en Israël conformément à la volonté du peuple. Je lui souhaite bonne chance de tout mon cœur, car nous n’avons pas d’autre pays. »

Pour comprendre les différences, lisez cet article : Deux camps de la droite, deux réformes opposées du système judiciaire

C’est vous qui le dites...