Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Israël à la CIJ : Tsahal n’a pas lancé de vaste opération à Rafah par souci pour les civils

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Un lance-roquettes après sa destruction par les troupes dans le sud de Gaza à Rafah, dans une image publiée le 16 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)
Un lance-roquettes après sa destruction par les troupes dans le sud de Gaza à Rafah, dans une image publiée le 16 mai 2024. (Crédit : armée israélienne)

S’adressant à la Cour internationale de justice (CIJ), l’avocat israélien Gilad Noam a affirmé qu’alors que l’Afrique du Sud soutenait devant la Cour que « si Rafah tombait, Gaza tomberait aussi », c’est le contraire qui est vrai.

« Ce n’est qu’en supprimant le contrôle militaire du [groupe terroriste palestinien du] Hamas à Rafah que Gaza sera libérée de ce régime meurtrier et que la voie de la prospérité et de la paix sera ouverte », a affirmé Noam, devant les juges au deuxième jour d’audience de l’appel de l’Afrique du Sud, qui réclame à la Cour l’arrêt des hostilités.

Noam a affirmé qu’Israël avait « déployé des efforts considérables pour protéger les civils » à Gaza, et qu’il faisait de même pour ses propres citoyens.

« Refuser ce droit à Israël reviendrait à refuser le droit accordé à tous les États pour le refuser à un seul d’entre eux », a-t-il expliqué en ajoutant que « cela reviendrait à dire aux citoyens israéliens et aux otages qu’ils ne valent pas la peine d’être protégés et qu’ils ne méritent pas de vivre ».

Il a souligné que, contrairement à Israël, le Hamas utilisait ses civils comme boucliers humains, « ce qui explique la présence de ses bataillons, de ses roquettes et de ses otages ».

« Nous ne voulons pas blesser ces civils comme le fait le Hamas, et c’est pourquoi nous prenons des mesures pour faire face à la complexité de la situation », a ajouté Noam. « C’est pour cette raison qu’il n’y a pas eu d’opération de grande envergure à Rafah et que des préparatifs sont en cours pour faire face à ces défis. »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.