Israël a tenté de tuer Muhammad Deif, le chef militaire du Hamas à deux reprises
Rechercher

Israël a tenté de tuer Muhammad Deif, le chef militaire du Hamas à deux reprises

Mohammed Deif, commandant de la branche armée du groupe terroriste palestinien du Hamas. (Autorisation)
Mohammed Deif, commandant de la branche armée du groupe terroriste palestinien du Hamas. (Autorisation)

L’armée israélienne a tenté de tuer le chef de l’aile armée du Hamas, Muhammad Deif, à au moins deux reprises pendant l’escalade en cours de violences, mais il se serait échappé et il serait indemne, pensent les services militaires de renseignement.

Ce n’est qu’aujourd’hui que cette information est autorisée à la publication.

Pendant toute la campagne en cours de Tsahal dans la bande de Gaza, contre le Hamas, l’armée a indiqué que l’un de ses premiers objectifs était de tuer les dirigeants du groupe terroriste, qui se sont tous largement cachés pour éviter les frappes.

Deif figure sur la liste des personnes les plus recherchées depuis plus de 25 ans pour son implication dans un nombre important d’attentats terroristes. Les militaires considèrent Deif comme un commandant de terrain compétent.

Avant les deux tentatives d’assassinat manquées de la part d’Israël qui ont eu lieu ce mois-ci, les services de sécurité israéliens avaient essayé de tuer Deif à au moins cinq occasions au cours des années. La première tentative de ce type avait eu lieu en 2001, la deuxième en 2002 – elle lui avait coûté son œil – et une troisième un an plus tard.

Une frappe avait été menée, en 2006, au cours de laquelle Deif avait été grièvement blessé, perdant l’usage de ses jambes et d’un bras.

En 2014, pendant la guerre à Gaza qui avait eu lieu cette année-là, Israël avait encore tenté de tuer Deif mais l’avait manqué de peu – mais son épouse, son fils nouveau-né et sa fille de trois ans étaient morts. Même si l’État juif avait initialement cru avoir tué Deif dans la frappe, il s’était finalement avéré qu’il avait survécu.

C’est vous qui le dites...