Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Japon, Canada et des pays européens se disent opposés à une vaste opération à Rafah

Les soldats israéliens en opération à l'est de Rafah, dans la bande de Gaza, sur une photo diffusée, le 15 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les soldats israéliens en opération à l'est de Rafah, dans la bande de Gaza, sur une photo diffusée, le 15 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Treize pays – Japon, Canada, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Australie, Corée du Sud et sept Etats membres de l’UE dont la France – ont adressé vendredi un appel conjoint à Israël l’exhortant à ne pas lancer d’offensive de grande ampleur sur Rafah et à ouvrir les frontières de Gaza à l’aide humanitaire.

« Nous réitérons notre opposition à une opération militaire à grande échelle à Rafah, laquelle aurait des conséquences catastrophiques pour la population civile », écrivent les chefs de la diplomatie de ces pays dans ce texte signé, côté européen, par la France, l’Italie, l’Allemagne, la Suède, le Danemark, la Finlande et les Pays-Bas et adressé à leur homologue israélien, Israël Katz.

Tout en saluant les récentes mesures adoptées par le cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à améliorer les flux d’entrée de l’aide internationale à Gaza, ils réclament « des efforts supplémentaires ».

« Nous exhortons le gouvernement israélien à laisser l’aide humanitaire entrer dans la bande de Gaza par tous les points de passage concernés, y compris celui de Rafah », poursuivent les ministres.

Ils demandent à Israël de « prendre des mesures concrètes pour la protection des civils, des travailleurs humanitaires internationaux et locaux et des journalistes ».

Ils plaident pour un « cessez-le-feu durable », « l’ouverture de toutes les voies terrestres possibles » pour l’acheminement de l’aide, « le rétablissement des services de l’électricité, de l’eau et des télécommunications » et « l’augmentation significative de l’approvisionnement en biens essentiels à la population civile, en particulier en fournitures médicales ».

Enfin, ils appellent Israël à « faciliter de nouvelles évacuations en émettant de nouveaux permis de sortie » pour leurs ressortissants, « toute personne éligible et les Palestiniens admis à la relocation à l’étranger pour raisons humanitaires ou médicales ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.