Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

La décision de la CIJ montre qu’aucun « Etat n’est au-dessus de la loi », dit l’AP

Le ministre des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne Riyad al-Maliki pendant une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, au siège de l'ONU, le 23 janvier 2024. (Crédit : Yuki Iwamura/AP)
Le ministre des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne Riyad al-Maliki pendant une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, au siège de l'ONU, le 23 janvier 2024. (Crédit : Yuki Iwamura/AP)

L’ordonnance rendue vendredi par la plus haute juridiction de l’ONU est « un avertissement important qu’aucun Etat n’est au-dessus de la loi », a réagi le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, Riyad al-Maliki, dans un message vidéo.

« Les Etats ont désormais l’obligation juridique claire de mettre fin à la guerre génocidaire d’Israël contre le peuple palestinien de Gaza », poursuit-il après la décision de la Cour internationale de justice qui appelle Israël à faire tout son possible pour « empêcher » tout éventuel acte de « génocide » dans la bande de Gaza.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.