Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Lapid : Le gouvernement doit respecter la décision de la Haute Cour sur les fonds des yeshivot

Le chef de l'opposition et de Yesh Atid Yaïr Lapid lors d'une réunion de faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 1er avril 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef de l'opposition et de Yesh Atid Yaïr Lapid lors d'une réunion de faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 1er avril 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef de l’opposition Yair Lapid a appelé le Premier ministre Benjamin Netanyahu à « faire respecter la loi » à la suite d’une décision de la Haute Cour interdisant au gouvernement de verser des fonds aux yeshivot ultra-orthodoxes destines aux étudiants pouvant faire leur service militaire au sein de Tsahal.

« Je demande au gouvernement de ne pas tricher, de ne pas nous tromper, de ne pas chercher des moyens de contournement, de ne pas transférer des budgets cachés, de ne pas faire toutes ces choses que nous savons qu’ils essaieront de faire », a affirmé Lapid lors de la réunion hebdomadaire des factions de son parti Yesh Atid à la Knesset. « Pour une fois, ils seront obligés d’agir comme s’ils étaient un gouvernement respectueux de la loi dans un pays respectueux de la loi ».

Le mois dernier, Netanyahu aurait informé les partis ultra-orthodoxes qu’il les « dédommagerait rétroactivement » si le tribunal leur coupait les vivres.

Après la mise en garde dimanche de la procureure générale Gali Baharav-Miara contre toute tentative de continuer à financer les yeshivot qui accueillent des étudiants voulant échapper à leur service militaire, le bureau de Netanyahu aurait envoyé un message aux journalistes dans lequel il a accusé la procureure générale de « creuser un fossé au sein de la population sur la question de la conscription », a poursuivi Lapid.

« La seule chose qui divise les citoyens, c’est que certains vont à l’armée et que d’autres n’y vont pas. Certains meurent, d’autres non. Certains sont blessés, d’autres non. Il y a ceux qui travaillent pour gagner leur vie et qui paient des impôts, et il y a ceux qui veulent que nous les payions pour qu’ils puissent ne pas aller à l’armée et ne pas travailler », a-t-il affirmé.

« Israël a atteint son point de rupture. Tsahal ne cesse de répéter : ‘Nous n’avons pas assez de soldats’. Le ministre de la Défense l’a dit, le chef d’état-major de Tsahal l’a dit. Il n’y a pas assez de soldats, les ultra-orthodoxes ont donc le devoir de se mobiliser pour défendre le pays », a-t-il ajouté.

Il a écrit au ministre de la Défense Yoav Gallant pour lui demander de « recruter des milliers de soldats ultra-orthodoxes supplémentaires [et] d’entamer la grande réforme dont l’État d’Israël a besoin ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.