Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Lapid: Les extrémistes de la coalition, une « insulte » aux familles des otages et à l’État

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le leader de l'opposition et chef du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, s'exprime lors d'une réunion de faction à la Knesset, à Jérusalem, le 20 novembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le leader de l'opposition et chef du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, s'exprime lors d'une réunion de faction à la Knesset, à Jérusalem, le 20 novembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef de l’opposition, Yair Lapid, a déclaré que les extrémistes de la coalition avaient eu un comportement « honteux » lors du débat tenu aujourd’hui à la Knesset sur l’adoption d’une loi prévoyant la peine de mort pour les actes de terrorisme, au cours duquel les législateurs se sont livrés à des échanges violents avec les familles d’otages.

Lapid a qualifié cette discussion de « honteuse, de déshonneur et d’insulte terrible non seulement pour les familles des otages, mais aussi pour l’État d’Israël tout entier ».

« C’est ce qui arrive lorsque l’on prend les personnes les plus folles et les plus extrémistes du pays et qu’on les place au pouvoir », a-t-il ajouté.

« Quand comprendrez-vous qu’un véritable désastre a eu lieu ici » le 7 octobre, « et qu’il est impossible de continuer comme ça », a ajouté Lapid s’adressant à la quarantaine de ministres du cabinet, mêlant ses critiques à un ensemble plus large de préoccupations nationales sur la nécessité de canaliser les ressources vers l’effort de guerre.

Selon lui, l’économie, l’éducation et les besoins fondamentaux de plus de 100 000 Israéliens évacués de leurs maisons près des frontières de Gaza ou du Liban n’ont toujours pas été pris en compte de manière adéquate, plus de six semaines après l’attaque brutale du Hamas et la guerre qu’elle a déclenchée.

« C’est un gouvernement qui ne fonctionne pas et un Premier ministre qui ne fonctionne pas, en qui le public a perdu toute confiance », a indiqué Lapid, ajoutant que « nous avons besoin d’un Premier ministre opérationnel en temps de guerre ».

Il a ajouté que « si les motivations n’étaient pas politiques, nous aurions un [nouveau] budget pour 2024, nous aurions un gouvernement beaucoup plus restreint et plus efficace, nous aurions des ministres fonctionnels dans des ministères fonctionnels ».

Lapid a tenu ces propos depuis la salle de conférence de la Knesset de son parti Yesh Atid, que le parti a recouvert la semaine dernière d’affiches représentant les près de 240 otages dont la présence à Gaza a été confirmée.

« L’État d’Israël est avant tout tenu de rapatrier les otages », a-t-il déclaré, ajoutant qu’à cette fin, le groupe terroriste du Hamas serait renversé.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.